Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Les exportations assombrissent les perspectives du Japon

Reuters19/03/2014 à 11:30

A container is moved by a crane at a port in Tokyo

par Tetsushi Kajimoto et Stanley White

TOKYO/OTSU (Reuters) - La croissance annuelle des exportations japonaises en février est ressortie à un niveau inférieur aux attentes, douchant les espoirs d'un amortissement par le dynamisme des ventes à l'étranger du choc pour l'économie de la hausse de la taxe sur la valeur ajoutée (TVA).

Une enquête menée par Reuters montre d'ailleurs que la confiance des manufacturiers japonais, restée stable ce mois-ci, devrait baisser dans les mois à venir en raison de la hausse de la TVA. Cette dernière, actuellement de 5%, passera à 8% le 1er avril.

Les exportations ont augmenté de 9,8% en février par rapport au même mois de 2013, contre une progression de 9,5% en janvier, selon des données publiées mercredi par le ministère des Finances.

Les économistes interrogés par Reuters anticipaient une hausse de 12,4% des exportations.

"Au bout du compte, les exportations ne sont pas au beau fixe (...) Etant donné que les Etats-Unis ne vont pas croître de 4% à 5% par an et que la situation reste mitigée en Chine - deux éléments qui vont peser sur les économies asiatiques - on ne peut compter sur le scénario optimiste selon lequel les exportations vont compenser l'effet d'une hausse de la TVA", a déclaré Takeshi Minami, économiste en chef chez Norinchukin Research Institute.

KURODA CONFIANT POUR L'OBJECTIF D'UNE INFLATION À 2%

Takahide Kiuchi, membre du conseil de la Banque du Japon (BoJ), a de son côté déclaré que le rythme de croissance des exportations pourrait continuer à être en deçà des attentes et que la consommation des ménages pourrait faiblir.

Connu pour son appréciation plutôt pessimiste de l'économie, Takahide Kiuchi s'est dit préoccupé par l'impact d'une dynamique moins soutenue dans les pays émergents, notant également que les salaires n'allaient pas augmenter rapidement en raison du recours toujours important des entreprises au travail temporaire.

La semaine dernière, la BoJ a annoncé le maintien en l'état de sa politique de soutien à l'économie, jugeant que la reprise économique restait sur de bons rails, en dépit d'une détérioration de la santé du secteur des exportations.

Son gouverneur, Haruhiko Kuroda, s'exprimant après la publication des données en matière de commerce extérieur, s'est dit confiant dans la capacité de l'économie d'atteindre dans les temps une inflation de 2%, principal objectif de la politique monétaire ultra-accommodante mise en place par la BoJ depuis avril 2013.

Lors d'un discours à Tokyo, il a dit que l'économie japonaise devrait continuer de croître à un niveau supérieur à son potentiel, même après la hausse de la TVA du 1er avril.

Haruhiko Kuroda, qui voit l'économie japonaise être davantage tournée vers les services sur le moyen et long terme, a répété que la BoJ ajusterait sa politique si nécessaire lors de l'examen des risques pouvant mettre en péril son objectif d'inflation.

Les importations ont augmenté de 9,0% en février - contre un consensus de +7,4% - en raison d'une demande soutenue pour du gaz naturel liquéfié, des composants électroniques en provenance de Chine et des voitures allemandes.

Le déficit commercial est de ce fait ressorti à 800,3 milliards de yens (5,7 milliards d'euros) après le déficit record de 2.790 milliards de yens en janvier.

(Benoît Van Overstraeten pour le service français, édité par Marc Joanny)


Mes listes

valeur

dernier

var.

28.72 0.00%
89.14 +0.21%
113.65 +0.18%
0.874 -0.11%
1.223 -0.04%
4.545 +1.00%
247.587 +0.14%
94.38 0.00%
2.79 -3.46%
3 +0.48%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.