Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Les Etats-Unis durcissent leur opposition à la taxe carbone

Reuters07/06/2012 à 12:44

Les Etats-Unis durcissent leur opposition à la taxe carbone

WASHINGTON (Reuters) - Les sénateurs américains et l'administration Obama ont durci mercredi leur opposition à la législation de l'Union européenne (UE) obligeant les compagnies aériennes à compenser leurs émissions de CO2 et ont exercé de nouvelles pressions sur Bruxelles et l'ONU pour résoudre ce problème mondial.

Affichant une rare unité, les membres républicains et démocrates de la commission du Sénat Commerce et le secrétaire aux Transports au sein de l'administration Obama ont estimé que les standards établis par l'UE revenant à mettre un prix sur la pollution étaient irréalisables.

"L'Union européenne a pris des mesures parce qu'elle croit qu'il est nécessaire de faire un effort important pour réduire les émissions de gaz à effets de serre et je comprends pourquoi ils l'ont fait. Mais, je pense qu'une action unilatérale n'est probablement pas compatible avec le droit international", a indiqué le président du groupe de travail, Jay Rockefeller. "Je soutiens l'objectif mais je dois m'opposer à la mesure".

Kay Bailey Hutchson, chef de file des républicains au sein dans la commission, a indiqué être d'accord avec Jay Rockefeller sur ce point principal.

"L'Union européenne, avec son programme d'échange d'émissions, agit en dehors de ses prérogatives et cela aura très certainement un effet négatif sur notre industrie de l'aviation", a-t-elle déclaré. "L'UE doit revenir en arrière".

Ces propos constituent les commentaires les plus virulents faits jusqu'ici par les sénateurs sur cette question. Certains observateurs redoutent que cette querelle ne déclenche une bataille commerciale mondiale alors que la taxe carbone mise en place par l'UE s'applique à tous les transporteurs aériens depuis janvier.

Le secrétaire aux Transports, Ray LaHood, a accusé l'Europe de faire cavalier seul en imposant de façon unilatérale cette taxe carbone et a indiqué que l'administration Obama exhorterait l'UE à suspendre son application.

"Nous avons besoin de voir des signes tangibles de flexibilité de la part de l'UE", a déclaré Ray LaHood.

L'administration a menacé de prendre des mesures, sans en spécifier la teneur, si un compromis n'était pas trouvé, mais le secrétaire aux Transports a indiqué qu'aucune décision n'avait été prise.

Toutefois, il a fait savoir que les discussions au sein de l'administration portaient sur la possibilité pour les Etats-Unis de déposer une plainte officielle auprès de l'ONU. Ce geste relèverait les enjeux diplomatiques et introduirait un problème juridique épineux sans garantie de résultats.

Le 15 mai dernier, Bruxelles avait indiqué qu'une dizaine de compagnies aériennes indiennes et chinoises n'avaient pas respecté sa législation sur les émissions de CO2 tandis que plus de 1.200 autres transporteurs s'étaient pliés aux exigences de l'UE.

Valerie Volcovici et John Crawley, Blandine Hénault pour le service français, édité par Nicolas Delame


Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.