1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Les encours des SCPI et OPCI " grand public" dépassent les 50 milliards d'euros
Newsmanagers10/03/2017 à 14:15

(NEWSManagers.com) -

Les fonds immobiliers non cotés destinés au grand public ont le vent en poupe. La capitalisation cumulée des SCPI et des OPCI " grand public" a dépassé l'an dernier pour la première fois les 50 milliards d'euros pour s'élever à plus de 52 milliards d'euros, selon les statistiques communiquées par l'Association française des sociétés de placement immobilier (Aspim).

A l'origine de cette évolution, la forte collecte enregistrée tant du côté des SCPI que des OPCI. En effet, la collecte nette des SCPI a fait un bond l'an dernier de 30% à 5,56 milliards d'euros alors que le rythme de collecte observé de 2010 à 2014 était compris entre 2,46 et 2,93 milliards d'euros. Cette dynamique sans précédent est avant tout liée aux SCPI " Bureaux" dont la collecte s'est montée à 3,13 milliards d'euros à elles seules. Les SCPI " spécialisées" ont de leur côté plus que doublé leur collecte nette d'une année sur l'autre à 583 millions d'euros, avec dans cette collecte une majorité dédiée aux SCPI " Immobilier d'entreprise" . A fin décembre 2016, la capitalisation des SCPI ressortait à 43,52 milliards d'euros, en progression d'un peu plus de 15% par rapport à fin décembre 2015.

On retrouve la même tendance chez les OPCI " grand public" qui ont collecté l'an dernier 4,08 milliards d'euros, soit une hausse très sensible de 66,44% par rapport à l'année précédente. La capitalisation des OPCI enregistre logiquement une progression spectaculaire de plus de 92% à 8,72 milliards d'euros.

Le taux de distribution sur la valeur de marché (DVM) s'est tassé à 4,63% sur l'année 2016. Même en-deçà des 5%, il constitue une " prime de risque" favorable par rapport aux placements à capital garanti, estime l'Aspim. Ce rendement des SCPI s'étend, suivant les catégories de sociétés, de 4,56% contre 4,81% en 2015 (SCPI " Bureaux" ) à 5,07% contre 5,13% (SCPI " spécialisées" ). La diminution du rendement s'explique par le léger retrait des revenus distribués (-2,63%) et la ha

2 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • tallweg
    10 mars14:41

    Non, ici pas d'avantages fiscaux et même des droits d'entrée excessifs : environ 10 %. Ne pas chercher le mal quand il n'y en a pas. La bulle se fera seulement quand il n'y aura plus de marché, on en est encore loin ...

    Signaler un abus

  • glitzy
    10 mars14:26

    Ca va mal se terminer. Encore une bulle créée par l'incitation fiscale. C'est l'un des volets les plus logiques du programme de Macron : mettre une fiscalité raisonnable sur les revenus du capital (30%, contre 25% en Allemagne, mais il faut bien payer l'inefficience du public français) et arrêter toutes les niches qui créent des distorsions d'allocation de capital, donc des bulles, et enrichissent des intermédiaires financiers qui se gavent sur l'argument fiscal.

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer