Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Les discussions grecques sur les réformes restent en suspens

Reuters08/02/2012 à 17:57

LES DISCUSSIONS GRECQUES SUR LES RÉFORMES RESTENT EN SUSPENS

par Renee Maltezou et Lefteris Papadimas

ATHENES (Reuters) - Les trois partis de la coalition gouvernementale grecque tentent toujours de se mettre d'accord sur les réformes exigées par les bailleurs de fonds d'Athènes en échange d'un deuxième plan d'aide.

Une réunion prévue mardi a été reportée, les dirigeants de ces formations n'ayant pas reçu le texte du projet d'accord sur le plan de renflouement de 130 milliards d'euros.

Plusieurs dates butoirs successives ont été dépassées, faute d'accord entre les socialistes du Pasok, les conservateurs de Nouvelle Démocratie et le LAOS d'extrême droite.

Les trois partis ont reçu mercredi le document attendu la veille, qui détaille les principes généraux et les conditions du plan d'aide financière, a indiqué un responsable d'une de ces formations.

A ce document de quinze pages s'ajoute un autre, deux fois plus long, qui détaille le processus de mise en oeuvre des réformes et des mesures d'austérité.

Les dirigeants des trois partis - Antonis Samaras pour Nouvelle Démocratie, George Papandréou pour le Pasok et George Karatzaferis pour le LAOS - devaient initialement se rencontrer mercredi en début d'après-midi, mais cette réunion a elle aussi été reportée à deux reprises en l'espace de deux heures.

"SUPPLICE DE LA GOUTTE D'EAU"

Karatzaferis a notamment demandé que l'ensemble des documents, rédigés en anglais, soient traduits en grec, a rapporté un responsable.

Un autre parti a demandé un délai de plusieurs heures pour étudier le projet d'accord, avant le début des discussions, a précisé un autre responsable.

Un site internet d'informations a publié une lettre ouverte à Lucas Papademos, l'appelant à "mettre fin à ce supplice de la goutte d'eau".

"Les Grecs ne peuvent supporter plus longtemps la torture de cette constante insécurité, qui détruit le pays et blesse notre dignité en tant que nation. Le Premier ministre doit mettre fin à ces marchandages incessants qui avilissent le pays et ses citoyens", écrit le site.

Karatzaferis a justifié le retard pris par le processus.

"Nous ne pouvons pas simplement dire oui ou non tant que les autorités publiques compétentes ne nous auront pas assuré que ces actions sont conformes à la Constitution et qu'elles sortiront le pays de la crise", a-t-il dit.

"Il y a le temps. Dès lors que l'avenir du pays est en jeu, nous trouverons le temps."

En fonction de l'issue de la journée de mercredi à Athènes, l'Eurogroupe pourrait se réunir pour discuter du plan de sauvetage grec.

Le président de l'Eurogroupe, Jean-Claude Juncker, a annoncé mercredi qu'il déciderait dans la journée de réunir ou pas les ministres des Finances de la zone euro jeudi.

Ce n'est qu'une fois que les discussions seront finalisées à Athènes qu'une réunion de l'Eurogroupe pourra être convoquée, a précisé le Premier ministre luxembourgeois, qui s'exprimait devant la presse à Luxembourg.

"Je déciderai ce soir s'il y aura une réunion de l'Eurogroupe demain soir", a déclaré Jean-Claude Juncker. "Cela dépendra des résultats des discussions à Athènes."

Gregory Schwartz pour le service français

Mes listes

valeur

dernier

var.

101.95 +1.39%
0.262 -0.95%
11.78 +2.26%
1.54 0.00%
SEB
147.2 -0.27%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.