1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Les députés suppriment la première tranche de l'impôt sur le revenu

Le Parisien16/10/2014 à 18:43

Les députés suppriment la première tranche de l'impôt sur le revenu

C'est la mesure phare du projet de loi de Finance 2015. Les députés ont adopté jeudi en première lecture la suppression de la première tranche de l'impôt sur le revenu. Cette réforme, considérée par le gouvernement comme une «restitution de pouvoir d'achat en faveur des ménages», doit bénéficier à 6,1 millions de foyers pour un coût total de 3,2 milliards d'euros.

L'ensemble des députés de gauche s'est prononcé en faveur de la suppression de la première tranche du barème au taux de 5,5% pour les ménages dont le revenu imposable est compris entre 6011 et 11991 euros en 2014. L'UMP et l'UDI ont voté contre.

Cette mesure, ajoutée à la réduction d'impôt pour 2014 votée cet été, devrait faire sortir 3 millions de ménages de l'impôt sur le revenu et alléger celui de 6 autres millions de foyers fiscaux. Autotal, près d'un quart des foyers fiscaux français (9 millions) seraient concernés.

Selon un exemple cité par le gouvernement, une famille qui compte deux parents et deux enfants commençait à payer l'impôt lorsque le revenu annuel s'élevait à 27 702 euros. Avec les nouvelles mesures, elle n'entrera dans l'impôt que si son revenu annuel dépasse les 39 959 euros.

Simulation: Qui sera concerné par les baisses d'impôts?

Une «mesure de justice sociale»

La suppression de cette première tranche doit être compensée par l'abaissement à 9690 euros du seuil d'entrée dans la tranche immédiatement supérieure (taux de 14%). Le gain maximal retiré de la réforme votée pour les contribuables est de l'ordre de 300 euros pour un célibataire, de 595 euros pour un couple, de 956 euros pour un couple avec deux enfants.

Pour le chef de file des socialistes de la commission des Finances Dominique Lefèbvre, «cette mesure de justice sociale va soutenir le pouvoir d'achat et engage la simplification de l'impôt sur le revenu». L'écologiste Eric Alauzet s'est dit «fier de cette mesure financée en partie par ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

33 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • dotcom1
    17 octobre14:32

    Irresponsables, ils accèlerent vers le mur en riant.

    Signaler un abus

  • M898407
    17 octobre10:27

    Quelle gabegie ! Mais qui va payer l'impôt, après avoir fait peur aux plus riches et maintenant accordé une dispense aux plus pauvres ??? Ce gouvernement se moque des citoyens !! Mais pour combien de temps encore ??? La REVOLUTION approche....

    Signaler un abus

  • b.ravet
    17 octobre09:25

    bonjour les degats pour les autres tranches assez de ces politiques qui ne payent pas et qui pondent des sotises, qui ne sont pas solidaires et font tout le temps des leçons de morales aux tranches moyennes, ou va t'on avec ces élus dont le niveau intelectuel est de plus en plus bas, seul leurs avantages et couvertures, sont leur combat quotidien.

    Signaler un abus

  • fbordach
    17 octobre01:04

    Back to USSR! Démagogie et clientélisme sont les deux mamelles du socialisme!

    Signaler un abus

  • M3366730
    16 octobre23:24

    C'est pas grave les autres comme moi payerons + pour permettre à cette gauche caviar de faire du clientélisme. au fait vous savez que nous élus nationaux sont au forfait au niveau des impôts et donc en ont rien à faire de payer plus d'impôts ; c'est la démocratie.

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

3.724 +0.11%
7.35 -0.41%
0.0642 +17.80%
10 +1.63%
50.11 +0.91%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.