Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Les créations d'emplois rapprochent la Fed d'une hausse des taux

Reuters19/08/2015 à 21:20

VERS UNE HAUSSE DES TAUX DE LA FED AUX ETATS-UNIS

par Howard Schneider et Jason Lange

WASHINGTON (Reuters) - La décision d'une première hausse des taux d'intérêt depuis 2006 par la Réserve fédérale américaine s'est rapprochée lors de la dernière réunion de la banque centrale en raison essentiellement de la poursuite de l'amélioration du marché du travail aux Etats-Unis.

Cependant, selon le compte-rendu de la réunion du comité de politique monétaire (FOMC) des 28 et 29 juillet, les membres de la Fed se sont, à nouveau, montrés préoccupés par la faiblesse de l'inflation et le piètre état de la conjoncture économique mondiale, deux facteurs qui ne plaident pas en faveur d'un tour de vis monétaire.

Ces dernières précisions ont un moment permis à Wall Street d'effacer ses pertes, les investisseurs en ayant tiré la conclusion que la Fed allait se montrer très prudente en matière de relèvement des taux.

La politique monétaire très accommodante suivie par la Fed - les taux sont juste au-dessus de zéro depuis décembre 2008 - est largement considérée comme le principal facteur de hausse de Wall Street ces dernières années.

Mais, à moins d'une heure de la clôture de la séance, le S&P 500 cède près de 0,8%, nombre d'intervenants de marché faisant le pari d'une première hausse des taux pourrait intervenir dès le mois de septembre, lors de la prochaine réunion du FOMC.

Le dollar, qui a bondi de près de 20% face à un panier de devises internationales dans l'anticipation d'un relèvement des taux, perdait 0,62% vers 19h15 GMT.

CONDITIONS D'UNE HAUSSE DES TAUX PRESQUE RÉUNIES

Un membre du comité de politique monétaire était prêt à voter en faveur d'une hausse lors de la réunion du mois dernier tandis que d'autres ont considéré "que les conditions économiques justifiant une remontée des taux d'intérêt sont réunies ou le seront bientôt", selon le texte du compte-rendu.

De ce fait, le comité a dit qu'il ne lui fallait plus constater que "quelques" améliorations supplémentaires sur le marché du travail pour relever ses taux.

Les prochaines statistiques relatives au marché du travail seront donc suivies avec encore plus d'attention que d'habitude par les investisseurs.

Outre les données hebdomadaires, publiées le jeudi, relatives aux inscriptions au chômage, le vendredi 4 septembre sont attendues les chiffres de l'emploi pour le mois d'août.

Cela fait 23 semaines d'affilées que ces inscriptions hebdomadaires sont sous la barre des 300.000, signe indéniable d'une nette amélioration du marché du travail. En juillet, le taux de chômage s'est maintenu à un plus bas de sept ans, à 5,3%, conformément aux prévisions des économistes.

Ce taux est proche de celui de 5,0-5,2% que la plupart des responsables de la Fed estiment satisfaisant dans un contexte d'inflation basse.

La Fed reste néanmoins très prudente en raison du bas niveau de l'inflation - même si elle a remonté pour le sixième mois d'affilée - et des salaires et, plus généralement, elle s'interroge sur le fait que la reprise, en cours depuis déjà six ans, n'a pas permis de faire remonter la hausse des prix à la consommation près de son objectif de 2%.

"La plupart des membres (...) souhaiteraient avoir davantage de preuves que la croissance économique est suffisamment forte et que les conditions sur le marché du travail se sont améliorées au point qu'ils puissent raisonnablement avoir confiance en un retour de l'inflation vers l'objectif à moyen terme du comité", lit-on encore dans le compte-rendu.

La deuxième estimation du produit intérieur brut (PIB) sera annoncée le 27 août et nombre d'économistes tablent sur une forte révision à la hausse par rapport à la première, ressortie à 2,3% en rythme annualisé.

(Benoît Van Overstraeten pour le service français)

Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.