1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Les convictions européennes de Sycomore Asset Management
Le Revenu12/03/2017 à 09:21

Alstom figure parmi les actions préférées de Sycomore AM (©SBB/Dario Häusermann).

Co-gérant du fonds Sycomore European Growth, Arnaud d'Aligny a présenté les plus fortes convictions européennes de la société de gestion.

Le fonds est bien classé sur trois ans (28e sur 92 produits référencés par Morningstar, en hausse de 29%) et cinq ans (22e sur 81 en hausse de 88%), moins bien depuis un an (76e sur 118 en hausse de 13%).

Arnaud d'Aligny est aussi co-gérant du fonds Sycomore Sélection Responsable, investi dans des entreprises européennes "qui créent de la valeur de manière durable" pour l'ensemble de leurs parties prenantes (actionnaires, salariés, clients, fournisseurs, etc.). Le fonds progresse de 33% en trois ans (13e sur 92) et de 84% en cinq ans (19e sur 81).  

Un environnement politique incertain

Le gérant évoque un environnement politique incertain en zone euro qui favorise l'attentisme des investisseurs, malgré une conjoncture beaucoup mieux orientée en zone euro et une inflexion positive de la croissance mondiale, y compris dans les pays émergents.

Ainsi, la confiance des investisseurs dans les actions françaises est au plus bas depuis deux ans, en raison du discours anti-euro de Marine Le Pen.

La croissance mondiale devrait toutefois rester modeste, en raison des multiples vents contraires (vieillissement de la population, fin du super cycle chinois, cycle de désendettement, montée du protectionnisme).

Mais après cinq ans ans de stagnation

Lire la suite sur le revenu.com

2 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • missiles
    12 mars11:36

    Eh bien oui ! Les investisseurs étrangers n'ont pas envie d'investir en obligation et en actions dans un pays qui pourrait se refermer sur lui même et donc mourir à petits feux. C'est encore plus vrai pour les obligations qui a confiance en la France si nous sortions de l'Euro ? Dévaluations en séries d'où pertes potentielles (voir l'Argentine) des obligations françaises. Les étrangers ne sont pas masochistes.

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer