Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Les compagnies économiseront E50 mlns sur la taxe d'aéroport

Reuters20/03/2018 à 18:46
    * Majoration de la taxe d'aéroport de E0,90 en avril 
    * Cette majoration est de E1,25 actuellement
    * La croissance du trafic s'est accélérée en 2017

 (Actualisé avec la réaction de l'Union des aéroports français
(UAF)
    PARIS, 20 mars (Reuters) - Le gouvernement ramènera le
majoration liée à la taxe d'aéroport à 0,9 euro par passager au
1er avril contre 1,25 euro actuellement pour aider les
compagnies aériennes françaises à améliorer leur compétitivité,
a annoncé mardi la ministre des Transports, Elisabeth Borne.
    La baisse de cette taxe, qui sert à financer les services de
sécurité, incendie et sauvetage, permettra aux compagnies
aériennes d'économiser un total de 50 millions d'euros sur une
année, a-t-elle précisé lors de l'ouverture des Assises du
transport aérien.
    Ces Assises doivent s'achever en septembre.
    "Les compagnies aériennes françaises sont soumises à une
pression sur les prix qui fait qu'une petite augmentation de
leurs charges se répercute presque intégralement sur leur
marge", lit-on dans le texte du discours d'Elisabeth Borne.
    La hausse du trafic aérien permet d'absorber la baisse des
recettes tirées de cette taxe puisqu'elle est calculée en
fonction du nombre de passagers et de la masse de fret et de
courrier.
    En 2017, la croissance du trafic passager en France s'est
accélérée à 5,7% contre 3,1% en 2016, tout en restant inférieur
au rythme moyen de l'Union européenne, selon l'Union des
aéroports français (UAF).
    "C'est une première mesure qui va dans le bon sens, mais on
espère d'autres mesures puisque nos déficits de compétitivité
sont importants" a déclaré à Reuters Nicolas Paulissen, délégué
général de l'UAF, citant notamment l'attente des passagers aux
contrôles de sécurité.
    
    DROITS DE TRAFIC
    Le commissaire aux participations d'Etat a déclaré jeudi
dernier que le gouvernement présenterait dans le courant du
printemps ses choix définitifs concernant une éventuelle
privatisation de Groupe ADP  ADP.PA , exploitant des aéroports
de Roissy et d'Orly, une perspective qui fait craindre aux
compagnies aérienne des hausses de redevances.  
    "Si d'aventure elles ne traitaient pas clairement du destin
de Groupe ADP et particulièrement de sa privatisation, les
Assises du transport aérien ne constitueraient plus qu'une
mascarade politique", a déclaré de son côté dans un communiqué
Christophe Tharot, président du Syndicat national des pilotes de
lignes (SNPL) France ALPA.    
    Alors que le transport aérien n'est pas couvert par
l'Organisation mondiale du commerce (OMC), les compagnies
aériennes françaises doivent faire face à des concurrentes ne
respectant pas toutes les règles d'"une concurrence loyale", a
ajouté la ministre.
    "Une réponse réside dans la politique de droits de trafic,
qui est parfois mal comprise et que je souhaite voir mieux
partagée", a ajouté la ministre.
    Les compagnies aériennes extérieures à l'Union européenne
(UE) risquent de voir leur droit à desservir les pays de l'UE
révoqué si elles s'engagent dans des pratiques commerciales
inéquitables, si un projet adopté mardi par la commission des
Transports du Parlement européen entre en vigueur.  
    Le pavillon français a perdu 17 points de part de marché
depuis 2000 et ne capte que 10% de la croissance annuelle du
marché domestique, constate aussi Elisabeth Borne.
    Elle a dit souhaiter aussi que ces Assises, qui comportent
des groupes de travail thématiques, abordent les questions
d'emploi et de formation pour répondre à la pénurie de main
d'oeuvre, notamment chez les pilotes, et permettent d'engager le
débat sur une convention collective de branche pour les
personnels navigants. 
    L'intersyndicale d'Air France  AIRF.PA  a appelé à deux
jours de grève, les 23 et 30 mars, prévenant que le mouvement
pourrait encore se durcir en avril pour obtenir une hausse de 6%
des salaires.  

 (Cyril Altmeyer, édité par Simon Carraud)
 

Valeurs associées

ADP
+0.66%
+4.80%
-0.91%
+0.78%

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.