1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Les collectivités locales n'en finissent plus d'augmenter leurs dépenses
Le Point28/07/2014 à 21:13

Les élus locaux ont du mal à compenser les baisses de dotation de l'État sans baisser leurs dépenses d'investissement, nécessaires à la croissance économique.

L'application du plan de 50 milliards d'économies s'annonce difficile. Pour y parvenir, le gouvernement veut mettre à contribution les collectivités locales : entre 2015 et 2017, la dotation que l'État leur alloue doit être amputée de 11 milliards d'euros. Mais rien ne dit que celles-ci réduiront d'autant leurs dépenses. Le risque est qu'elles s'exonèrent de l'effort en augmentant la fiscalité locale ou en s'endettant afin de continuer à investir. Le rapport publié par l'Observatoire des finances locales*, censé contribuer à éclairer le débat public sur le sujet, vient une nouvelle fois le rappeler. Certes, le déficit des administrations locales ne représentait en 2012 que 3 % du déficit total des administrations publiques françaises, selon la Cour des comptes. Car, contrairement à l'État, les collectivités doivent respecter une règle d'or : leurs recettes doivent toujours couvrir les dépenses de fonctionnement (personnel, dépenses sociales...) et le recours à l'emprunt n'est autorisé que pour le financement des investissements, hors remboursement des intérêts. Mais cela n'a pas empêché le trou budgétaire de se creuser de 0,7 milliard à plus de 9 milliards entre 2011 et 2013, souligne le rapport. Des dépenses de personnel toujours dynamiquesDepuis deux ans, les dépenses des administrations locales progressent plus vite que leurs ressources, malgré des impôts locaux en hausse de 4,6 % en 2013. Avec la crise, leurs...

Lire la suite sur Le Point.fr

21 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • pepitobo
    29 juillet00:35

    et la segolene ???elle ne dit rien sur ces augmentations???

    Signaler un abus

  • pichou59
    28 juillet23:13

    il faut sanctionner ces PILLEURS DE LA REPUBLIQUE; http://www.va-infos.fr/index.php/sections/article/le_canard_enchaine_denonce_les_affaires_dans_le_valenciennois

    Signaler un abus

  • coucou1e
    28 juillet22:42

    "Moi président..." on voit le résultat-)))

    Signaler un abus

  • dsta
    28 juillet21:47

    ...et la fête continue comme sous Louis 14 ! des feux d'artifices, en veux tu en voilà! des palais des congrès et des fêtes! Des ronds points tous les 800 m (la moitié des ronds points de l'Europe est en France), des colis en fin d'année aux personnes agées...et des repas....! Tout cela sur le compte du con-citoyen! ..Mais comme sous Louis 14, la fête va se terminer... par la RUINE !

    Signaler un abus

  • 2445joye
    28 juillet20:47

    En tout cas, les manifestations festives, largement subventionnées par les dites collectivités, battent leur plein en ce moment. Comme dab.

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

16.02 0.00%
CGG
1.445 -4.37%
56.13 -1.32%
12.32 -1.83%
1.7865 -0.50%

Les Risques en Bourse

Fermer