Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Les chaînes de supermarchés Ahold et Delhaize fusionnent

Reuters24/06/2015 à 11:41

* Ahold prendra 61% du nouvel ensemble * La fusion créera le 6e distributeur alimentaire aux USA * 500 millions de synergies attendues (Actualisé avec des précisions, cours de Bourse) par Toby Sterling et Thomas Escritt AMSTERDAM, 24 juin (Reuters) - Le distributeur néerlandais Ahold DELB.BR pour donner naissance à la sixième chaîne de magasins d'alimentation aux Etats-Unis et à la première au Bénélux. Dans un communiqué commun publié mercredi, les deux chaînes de supermarchés précisent qu'Ahold aura 61% de la nouvelle structure, dont le réseau représentera plus de 6.500 magasins dans le monde entier, réalisant un chiffre d'affaires dépassant les 54 milliards d'euros. Ahold, propriétaire des supermarchés Albert Heijn aux Pays-Bas, est présent aux Etats-Unis via les enseignes Stop&Shop et Giant, tandis que Delhaize y possède les chaînes Food Lion et Hannaford. L'OPE se fera à raison de 4,75 actions Ahold pour une Delhaize, valorisant ce dernier à 9,3 milliards d'euros environ, soit 90 euros par titre sur la base du cours de clôture de mardi. An préalable à la fusion, Ahold a fait savoir qu'il verserait un dividende exceptionnel d'un milliard d'euros à ses actionnaires. L'action Ahold gagnait 1,2% à 19,18 euros en matinée en Bourse d'Amsterdam, tandis que Delhaize chutait de 5% à 83,68 euros. "L'opération semble bonne pour les actionnaires d'Ahold; ils reçoivent un milliard d'euros en cash et ne payent qu'une prime de 27% pour Delhaize, ce qui est bien inférieur à certaines des estimations initiales", constate Bruno Monteyne, analyste de Bernstein. Depuis l'annonce des discussions de fusion le 11 mai, l'action Ahold a gagné plus de 10% et l'action Delhaize plus de 20%. Le nouvel ensemble, qui sera dirigé par l'actuel directeur général d'Ahold Dick Boer, dégagera des synergies annuelles de 500 millions d'euros d'ici la troisième année faisant suite à la fusion. POSITION DE FORCE FACE AUX FOURNISSEURS Le directeur général de Delhaize Frans Muller, qui sera chargé de piloter l'intégration des différentes activités des deux groupes dans la nouvelle structure, n'a pas précisé de quelle manière ces synergies seraient réalisées, se contentant de dire qu'il fallait encore du temps pour concevoir la procédure en son entier. C'est du côté de la logistique que les analystes voient des économies à réaliser et aussi par l'élimination des points de vente redondants sur la côte Est des Etats-Unis, région où les deux enseignes réalisent les deux tiers environ de leur chiffre d'affaires. Ahold et Delhaize envisagent de boucler la transaction à la mi-2016 et Dick Boer ne pense pas que les autorités feront des difficultés. "Nous sommes vraiment complémentaires l'un et l'autre dans la plupart de nos marchés; c'est ce qui donne à notre fusion son caractère unique", a-t-il dit. Les deux groupes mettent ainsi un terme aux conjectures qui leur prêtaient depuis des années l'intention de fusionner. Des discussions avaient déjà eu lieu mais n'avaient pas abouti. Par sa taille plus importante, la nouvelle structure négociera en position de force avec ses fournisseurs, un bon point face à la concurrence féroce des distributeurs discount, font valoir les analystes. Dans une note publiée avant l'annonce de la fusion, les analystes de Rabobank écrivaient que cette opération allait permettre au nouveau groupe de mieux se différencier aux Etats-Unis et de développer ses ventes en ligne. "Les synergies peuvent être importantes dans le domaine des achats et de la gestion au quotidien mais seulement si les cultures s'y prêtent (...) et si les équipes de direction coopèrent vraiment entre elles", estime Rabobank. Le communiqué de Delhaize : http://bit.ly/1N98r2z (Bertrand Boucey et Wilfrid Exbrayat pour le service français)

Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.