1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Les Catalans commencent à se masser devant les bureaux de vote

Reuters01/10/2017 à 06:31
 (Actualisé tout du long) 
    par Sam Edwards 
    BARCELONE, 1er octobre (Reuters) - Des files d'attente ont 
commencé à se former dimanche matin avant l'aube en Catalogne 
devant des écoles destinées à servir de bureaux de vote pour un 
référendum sur l'indépendance de la région organisé en défi aux 
autorités espagnoles, résolues à empêcher sa tenue. 
    La détermination affichée par les deux camps fait craindre 
que ce bras de fer entre indépendantistes catalans et pouvoir 
central à Madrid ne dégénère en violences. 
    Des renforts de la Garde civile ont aussi commencé à se 
déployer dans Barcelone avant le lever du jour. Une centaine de 
véhicules de police ont quitté le port où ils étaient stationnés 
pour se répandre dans la capitale catalane, a constaté un 
journaliste de Reuters. 
    "Je me suis levée tôt parce que mon pays a besoin de moi", a 
dit Eulalia Espainal I Tarro, une retraitée de 65 ans qui a 
commencé à patienter avec une centaine d'autres personnes devant 
une école de Barcelone dès 05h00, soit quatre heures avant le 
début prévu du vote. 
    "On ne sait pas ce qui va se passer mais nous devons être 
là." 
    Dans les derniers jours précédant ce référendum, interdit 
par la Cour constitutionnelle espagnole, la police a arrêté des 
responsables catalans, saisi du matériel de campagne, bloqué 
l'accès à la plupart des 2.300 écoles censées accueillir les 
électeurs et occupé le centre de communication et d'information 
du gouvernement catalan. 
    Ce dernier, soutenu par des associations indépendantistes, 
n'a toutefois pas renoncé à son projet. Des familles ont occupé 
des écoles et dormi sur place pour empêcher les forces de 
l'ordre de les fermer. 
     
    DES TRACTEURS POUR PROTÉGER LES BUREAUX DE VOTE 
    Carles Puigdemont, le président de la région autonome de 
Catalogne, affirmait initialement qu'en cas de victoire du 
"oui", le gouvernement régional proclamerait l'indépendance sous 
48 heures. Des dirigeants catalans ont toutefois reconnu depuis 
que les initiatives prises par Madrid avaient fragilisé cette 
consultation. 
    Le gouvernement espagnol juge lui-même avoir agi avec 
suffisamment de vigueur pour priver ce référendum de 
crédibilité. 
    Ailleurs qu'à Barcelone, des agriculteurs ont utilisé leurs 
tracteurs pour protéger les bureaux de vote dans une trentaine 
de localités de la région, selon les médias espagnols. C'est 
notamment le cas pour un centre sportif de Sant Julia de Ramis, 
près de Gérone, où Carles Puigdemont a prévu de voter dans la 
journée. 
    A d'autres bureaux de vote, des indépendantistes ont retiré 
les grilles en fer des écoles pour éviter qu'elles ne soient 
scellées. 
    Les organisateurs du scrutin ont demandé aux électeurs de 
venir tôt devant les bureaux de vote et de former des files 
d'attente "massives" dès 07h30 dans l'espoir qu'il s'agisse des 
premières images que le monde verra de cette journée. 
    D'après les sondages, seule une minorité de Catalans, 
environ 40%, est pour l'indépendance de cette région autonome du 
nord-est de l'Espagne, qui compte 7,5 millions d'habitants et 
affiche une économie plus prospère que celle du Portugal. Une 
majorité est cependant favorable à la tenue d'un référendum sur 
la question. 
    Le "oui" devrait malgré tout l'emporter, si le vote a lieu, 
car la participation des partisans de l'indépendance risque 
d'être bien plus élevée que celle des opposants. 
 
 (Bertrand Boucey pour le service français) 
 

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

193.53 +1.11%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.