1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Les Bourses européennes plongent après le Brexit
Reuters24/06/2016 à 09:50

LES BOURSES EUROPÉENNES DÉVISSENT EN DÉBUT DE SÉANCE

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes plongent vendredi à l'ouverture, d'environ 10% à Paris, et pourraient connaître leur plus forte chute en pourcentage sur une séance après le choc provoqué par le vote des Britanniques en faveur d'une sortie de l'Union européenne, qui fait également dévisser la livre sterling et secoue l'ensemble des marchés mondiaux.

La saignée est générale en Europe, en premier lieu sur les banques (-14%), l'assurance (-12%), le secteur financier (-10,61%) et le tourisme (-11,70%).

A l'inverse, les investisseurs se ruent sur les valeurs refuges comme les obligations d'Etat allemandes, le yen, le franc suisse ou l'or.

À Paris, l'indice CAC 40 perd 10,04% à 4.017,58 points après environ une demi-heure de cotations. À Francfort, le Dax cède 8,31% et à Londres, le FTSE abandonne 6,67%.

L'indice EuroStoxx 50 de la zone euro chute de 9,86% et le FTSEurofirst 300 8,44%.

L'onde de choc est mondiale puisque la Bourse de Tokyo a perdu près de 8% et que Wall Street est attendue en baisse de 3% à 4% à l'ouverture.

Les banques britanniques sont les premières touchées avec des plongeons d'environ 25% pour Barclays, Lloyds et Royal Bank of Scotland.

Leurs homologues de la zone euro souffrent également avec des reculs compris entre 17% et 22% pour Deutsche Bank, BNP Paribas, Banco Santander et Société générale.

La livre sterling est ébranlée et n'avait jamais connu une séance aussi volatile. Elle plonge d'environ 8% face au billet vert, aux alentours de 1,37 dollar, après être descendue jusqu'à 1,33, soit un plus bas depuis les Accords du Plaza de septembre 1985, lorsque les grandes économies de la planète s'était entendue pour affaiblir le dollar.

L'euro est aussi malmené face au dollar et perd plus de 2,5% à 1,1090 dollar.

Le vote britannique provoque aussi des tensions sur le marché des dettes souveraines de la zone euro avec des écarts de rendement qui se creusent entre les obligations des pays jugés sûrs, comme l'Allemagne ou la France, et celles des pays essentiellement du Sud comme le Portugal, l'Espagne ou l'Italie.

Les cours du pétrole chutent de plus de 4%, le Brent de la mer du Nord revenant sous les 49 dollars le baril.

L'or gagne près de 5% aux alentours de 1.318 dollars l'once.

(Bertrand Boucey pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)

11 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • abertoni
    24 juin10:57

    Le FTSE à Londres ne perd que 4.6%. Et nous 7.8%.

    Signaler un abus

  • titide12
    24 juin10:56

    les anglais bientot tous ruinés avec un chomage important !!ce sont les ouvriers qui ont votés pour la sortie et ce sont eux qui vont en payer le prix fort !!!

    Signaler un abus

  • Berg690
    24 juin10:54

    d;e;s;t.. , bien d'accord ,on devrait vous retirer ce droit!.

    Signaler un abus

  • ayerbe
    24 juin10:53

    enfin cette europe qui d'après certains ne protège pas ses citoyens nous a préservé de la guerre depuis 70 ans, la suite me fait peur, avec tous ces partis populistes qui n'arrêtent pas de progresser... on pourrait s'en mordre les doigts dans pas longtemps, enfin j'espère grandement me tromper

    Signaler un abus

  • xlfrench
    24 juin10:52

    desrt. Quand on voit le montant de la dette en france, le tx de chomage, je crois qu'il vaut mieux reviser ton terme d'élite et d'imbécile. C'est vrai qu'un pays qui recouvre ses libertés, sa souveraineté , sa démocratie , sa politique ne peut être qu'idiote..

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

41.925 +0.79%
1.13415 +0.19%
66.97 +0.04%
25.335 +1.42%
2.138 -0.65%

Les Risques en Bourse

Fermer