1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Les Bourses européennes hésitantes face aux banques centrales
Reuters06/07/2017 à 10:44

LES BOURSES EUROPÉENNES ÉVOLUENT SUR UNE NOTE HÉSITANTE

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes évoluent sur une note hésitante jeudi dans la matinée, sur fond d'interrogations sur les politiques monétaires à venir des grandes banques centrales et avant une fin de semaine chargée en rendez-vous et indicateurs économiques.

À Paris, l'indice CAC 40 recule de 0,27% à 5.166,09 points vers 08h10 GMT. Le Dax à Francfort (+0,02%) et le FTSE à Londres (+0,02%) sont pratiquement inchangés.

L'indice EuroStoxx 50 de la zone euro recule de 0,17%, le FTSEurofirst 300 perd 0,14% et le Stoxx 600 cède 0,16%.

Les opérateurs de marchés s'interrogent sur les signaux venus la veille de la Réserve fédérale (Fed) alors que le compte-rendu ('minutes') de la dernière réunion du comité de politique monétaire a montré des divisions au sein de la banque centrale américaine, concernant notamment l'incidence des perspectives d'inflation sur le rythme du resserrement monétaire aux Etats-Unis.

Ces interrogations s'ajoutent à celles entourant la politique monétaire de la Banque centrale européenne (BCE) après un discours la semaine dernière de son président Mario Draghi dans lequel la plupart des observateurs ont perçu un changement de ton susceptible de conduire à un resserrement de la politique monétaire.

"Les 'Minutes' du dernier FOMC hier n'ont pas apporté plus de visibilité sur la politique monétaire de la Fed à attendre au second semestre, ce qui est source d'incertitude et donc négatif pour les marchés", observe Tangi Le Liboux, analyste marchés chez Aurel BGC.

"Pour autant, les grandes banques centrales ne devraient pas se départir de leur prudence de sioux dans les prochains mois", ajoute-t-il. Les prochaines réunions de politique monétaire de la BCE et de la Fed sont attendues respectivement les 20 et 26 juillet.

Dans ce contexte, les indicateurs économiques sont surveillés avec d'autant plus d'attention. Les investisseurs prendront notamment connaissance à 12h15 GMT des chiffres de l'emploi privé aux Etats-Unis publiés par le cabinet ADP, en attendant le rapport global officiel de vendredi.

Les investisseurs attendent également le sommet du G20, qui se tient vendredi et samedi à Hambourg, et qui s'ouvre dans un contexte de fortes tensions entre les Etats-Unis et ses partenaires sur les questions du climat et du commerce.

SODEXO, LANTERNE ROUGE DU STOXX 600

Aux valeurs, Sodexo chute de 5,19%, et accuse le plus fort repli du CAC 40 et du Stoxx 600. Le groupe de restauration collective a lancé un avertissement sur ses ventes en raison d'une performance inférieure aux attentes lors du troisième trimestre de son exercice 2016-2017.

Le groupe français entraîne dans son sillage l'ensemble du compartiment des transports et loisirs, qui accuse le plus fort repli en Europe. (-1,07%)

Parmi les forts replis du SBF 120, TF1 (-4,4%) et SFR (-2,21%) sont pénalisés par des abaissements de recommandation de la part respectivement de JPMorgan et Jefferies.

A l'inverse, Renault grimpe de 1,69%, plus forte hausse du CAC 40, après le relèvement du conseil de Redburn à "achat" contre "neutre", selon un trader.

Le secteur automobile signe d'ailleurs la plus forte hausse sectorielle en Europe. (+0,55%)

En tête du Stoxx 600, le britannique Associated British Foods, propriétaire de la chaîne de prêt-à-porter Primark, bondit de 4,44% après des résultats trimestriels supérieurs aux attentes.

Sur les marchés pétroliers, les cours du brut repartent à la hausse après avoir chuté mercredi sur le marché new-yorkais Nymex à l'issue de huit séances consécutives de hausse.

Côté changes, l'indice dollar, qui mesure l'évolution du billet vert face à un panier de devises de référence, est en légère baisse avant la publication des indicateurs américains, dont l'indice ISM du secteur des services pour le mois de juin attendu à 14h00 GMT.

(Blandine Hénault, édité par Patrick Vignal)

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer