Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Les Bourses européennes finissent en nette baisse

AFP05/09/2018 à 19:07

Les Bourses européennes ont fini en nette baisse mercredi, alors que les craintes suscitées par les tensions commerciales ont continué à décourager les investisseurs.

Après un été marqué par les espoirs d'apaisement dans la guerre commerciale entre les Etats-Unis et la Chine, le mois de septembre voit revenir les craintes de sanctions douanières croisées.

"Les investisseurs n'arrivent pas à se débarrasser du spectre de la guerre commerciale", a noté auprès de l'AFP Andrea Tuéni, un analyste de Saxo Banque.

Les marchés actions souffrent en outre des crises monétaires en Turquie et en Argentine, qui laissent redouter "une contagion à d'autres pays" émergents, selon Milan Cutkovic, stratégiste chez AxiTrader.

Outre-Altantique, la Bourse de New York évoluait en ordre dispersé à la mi-séance: vers 16H15 GMT, le Dow Jones Industrial Average prenait 0,04% à 25.963,18 points tandis que le Nasdaq cédait 1,02% à 8.008,71 points et l'indice élargi S&P 500 lâchait 0,33% à 2.887,23 points.

La place new-yorkaise était affaiblie par la chute de plusieurs multinationales du secteur technologique, à l'instar de Twitter (-4,54%) et Facebook (-1,40%).

L'Eurostoxx 50 a terminé en baisse de 1,30%.

A Paris, l'indice CAC 40 a perdu 1,54% à 5.260,22 points. Le secteur du luxe est ainsi resté, comme la veille, mal orienté. LVMH perdait 2,69% à 283,85 euros, Hermès 1,24% à 540,80 euros et Kering 0,86% à 448,00 euros.

A l'inverse, le bancaires ont résisté, aidées par un reflux des craintes sur la politique budgétaire italienne, à l'instar de Crédit Agricole (+1,61% à 12,27 euros), Société Générale (+1,22% à 36,14 euros) et BNP Paribas (+0,45% à 51,11 euros). Les pétrolières ont de leur côté pâti de la baisse des cours du brut: TechnipFMC a lâché 3,74% à 25,21 euros et Total 2,05% à 52,53 euros.

Iliad a cédé 6,73% à 107,45 euros, Xavier Niel ayant transféré ses titres à une holding. Somfy s'est replié de 3,02% à 77,10 euros, affecté par un bénéfice net en repli de 1,1% de 83,3 millions d'euros au premier semestre.

A Londres, l'indice FT- SE 100 a cédé 1% à 7.383,28 points.

Parmi les multinationales, qui voient réduits mécaniquement la valeur de leurs résultats réalisés à l'étranger quand la monnaie britannique monte, le groupe de luxe Burberry a perdu 3,82% à 2.116 pence, le motoriste Rolls-Royce 3,34% à 966,60 pence, l'éditeur Pearson 2,07% à 898 pence et le fabricant de spiritueux Diageo 1,25% à 2.685,50 pence.

Le secteur minier a de son côté souffert des tensions commerciales et d'un mauvais indicateur en Chine, le premier importateur au monde de métaux. BHP Billiton a perdu 1,02% à 1.618,40 pence et Rio Tinto 0,27% à 3.564,50 pence. Les valeurs pétrolières ont pâti du fort recul des cours du brut. BP a lâché 1,19% à 546,30 pence et Royal Dutch Shell (action "B") 1,30% à 2.545,50 pence.

A Francfort, l'indice DAX a perdu 1,39% à 12.040,46 points, tandis que le MDax des valeurs moyennes abandonnait 1,12%, à 26.252,84 points Commerzbank (+3,15% à 8,49 euros) a fini en tête, malgré la décision attendue dans la soirée de Deutsche Börse de l'évincer du Dax au profit de la fintech bavaroise Wirecard (-5,75% à 182,10 euros)

Bayer a cédé 1,69% à 78,48 euros, après une chute de 34,7% de son bénéfice net au deuxième trimestre. Le secteur auto a continué à souffrir du contexte commercial incertain, BMW perdant 0,77% à 81,25 euros, Volkswagen 0,04% à 136,14 euros et Continental 1,58% à 152,70 euros.

A la Bourse suisse, l'indice SMI a fini en repli de 0,93% à 8.868,86 points. Dans la construction, Sika (mortiers et les produits d'étanchéité pour le bâtiment), a perdu 2,45% à 139,20 francs suisses, le géant du ciment et du béton LafargeHolcim 2,12% à 45,19 CHF et le fabricant d'équipements sanitaires Geberit 1,45% à 435,80 francs suisses. L'horloger Swatch Group a perdu 2,33% à 385,50 francs suisses et Richemont 2,01% à 82,94 francs suisses.

A Amsterdam, l'indice AEX a baissé de 1,17% à 546,91 points.

Le groupe médias Altice Europe a chuté de 3,00% à 2,39 euros et le brasseur Heineken a perdu 2,64% à 83,38 euros.

A la hausse, le spécialiste de l'éclairage Signify (ex-Philips Lighting) a gagné 1,07% à 24,62 euros et le géant néerlando-belge de la distribution Ahold Delhaize a pris 0,94% à 20,96 euros.

A Bruxelles, l'indice BEL 20 a perdu 0,91% à 3.671,46 points.

Seules deux valeurs ont terminé dans le vert, dont la banque KBC (+1,92% à 62,58 euros). Galapagos a enregistré la baisse la plus importante: -2,45% à 83,48 euros.

A Madrid, l'indice IBEX a perdu 0,80% à 9.301,3 points.

Le leader mondial des réservations de voyages Amadeus a chuté de 4,18% à 76,94 euros, la presse espagnole annonçant une émission obligataire de 1,5 milliard d'euros.

Telefonica a lâché 1,80% à 6,80 euros. Inditex (Zara) a reculé de 0,67% à 25,08 euros et Banco Santander de 0,29% à 4,27 euros. Les supermarchés Dia, en dégringolade depuis le début de l'année, ont encore perdu 4,62% à 1,92 euro.

A Milan, l'indice MIB a fini quasi à l'équilibre (-0,09%) à 20.582 points, avec les valeurs bancaires à nouveau en forme.

Banco BPM a réalisé la meilleure performance avec un bond de 7,17% à 2,152 euros, devant Ubi Banca (+6,31% à 3,64 euros), BPER Banca (+4,27% à 4,126 euros) et Mediobanca (+3,25% à 8,758 euros).

Journée nettement moins bonne pour STmicroelectronics (-4,63% à 16,48 euros), Moncler (-3,95% à 36,98 euros) et Tenaris (-2,97% à 13,895 euros).

A Lisbonne, l'indice PSI 20 a baissé de 1,39% à 5.294,33 points. Le distributeur Jeronimo Martins a en particulier abandonné 2,83% à 12,43 euros. Côté énergétiques, Galp Energia a perdu 3,36% à 16,83 euros, EDP 0,75% à 3,30 euros et sa filiale dans les renouvelables EDP Renovaveis 1,12% à 8,35 euros.

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

valeur

dernier

var.

10.87 -1.36%
2892.91 +0.18%
76.91 +2.36%
1470 -0.68%
1.029 +0.88%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.