Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Les Bourses européennes accentuent leurs pertes à la mi-séance

Reuters05/04/2016 à 12:45

LES BOURSES EUROPÉENNES DANS LE ROUGE À LA MI-SÉANCE

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes accentuent leurs pertes mardi à la mi-séance, avec un recul de quelque 2%, la nouvelle baisse des cours du pétrole semblant affecter l'ensemble des valeurs minières tandis que le secteur automobile souffre du mauvais accueil réservé au plan stratégique de PSA Peugeot Citroën et de la baisse surprise des commandes à l'industrie allemande.

À Paris, le CAC 40 perd 2,27% (-98,68 points) à 4.246,54 points vers 10h35 GMT. À Francfort, le Dax cède 2,45% et à Londres, le FTSE 1,55%. L'indice paneuropéen FTSEurofirst 300 abandonne 1,87% et l'EuroStoxx 50 de la zone euro 2,42%.

Nokia (+0,1%) est la seule valeur de cet indice à ne pas être dans le rouge.

Les futures sur indices new-yorkais signalent pour leur part une ouverture de Wall Street en baisse de 0,7% à 0,9%, au lendemain d'un recul d'environ 0,3%.

Les commandes à l'industrie ont enregistré une baisse surprise en février en Allemagne, sous le coup notamment d'une faiblesse de la demande en provenance de l'international, en particulier de la zone euro, ce qui semble suggérer que le ralentissement économique mondial commence à se faire sentir sur la première économie d'Europe.

"Ces données suggèrent un ralentissement de la croissance des exportations (...) ce qui laisse entendre que les défis à la Banque centrale européenne (BCE) pour relancer l'inflation et les anticipations d'inflation sont et restent tout aussi importants", a dit Matt Cairns, chargé de la stratégie chez Rabobank.

La croissance de l'activité dans le secteur privé de la zone euro ne s'est que très légèrement accélérée en mars après être tombée en février à son plus bas niveau depuis 13 mois et la demande est restée faible, notamment dans les services, en dépit de la baisse des prix, montrent par ailleurs les résultats définitifs de l'enquête mensuelle Markit auprès des directeurs d'achats.

L'indice regroupant les valeurs automobiles européennes perd 3,61%, deuxième plus forte baisse sectorielle derrière celle des matières premières (-3,93%), sous le coup notamment de la baisse de 5,8% de l'action PSA et du recul de plus de 3% des trois grands constructeurs allemands.

Malgré sa baisse du jour, l'indice des matières premières reste en hausse de près de 3% depuis le début de l'année. Il est seul à être dans le vert sur cette période.

Le dollar perd 0,85% face au yen, à 110,36 yens, un plus bas depuis 17 mois. Le billet vert s'achemine ainsi vers une troisième séance de baisse consécutive face à la devise japonaise. Après quatre années de progression face au yen, le dollar accuse à ce stade de 2016 un recul de plus de 8% contre la devise japonaise.

Face à un panier de devises internationales, le dollar progresse cependant de 0,24%, une évolution qui pèse sur les cours du pétrole et des matières premières dans leur ensemble.

L'or noir, qui avait rebondi ces dernières semaines d'un creux de plus de 12 ans touché fin janvier-début février en raison des craintes de voir le marché rester durablement saturé, est en baisse de quelque 0,6%, s'orientant vers une troisième séance consécutive de repli.

Les intervenants de marché doutent de plus en plus d'un gel de la production mondiale, projet, annoncé en février, qui a été l'un des principaux facteurs de la remontée du pétrole.

Dans ce contexte, outre le yen et le dollar, d'autres valeurs jugées sûres sont recherchées, comme le franc suisse, l'or et les Bunds allemands.

(Benoit Van Overstraeten pour le service français, édité par Bertrand Boucey)

Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.