Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Les banques devraient soutenir le rachat de dette grecque

Reuters11/12/2012 à 14:40

LES BANQUES DEVRAIENT ASSURER LE SUCCÈS DU RACHAT DE DETTE GRECQUE

par George Georgiopoulos

ATHENES (Reuters) - Grâce à un effort supplémentaire des banques grecques, l'offre de rachat d'obligations soumise par Athènes à ses créanciers privés devrait être un succès et permettre le versement de la prochaine tranche de l'aide internationale.

Le Trésor a prolongé jusqu'à 12h00 GMT cette opération, qui devait initialement être close vendredi soir, car le montant offert à cette première échéance était inférieur à l'objectif de 30 milliards d'euros que s'était fixé le gouvernement.

Ce rachat, à un prix bien inférieur à la valeur faciale des titres concernés, vise à ramener l'encours global de la dette publique grecque à un niveau jugé soutenable.

Les banques grecques, qui n'avaient apporté vendredi à l'opération qu'environ 60% des 17 milliards d'euros de dette souveraine qu'elles détiennent, devraient avoir fourni un effort supplémentaire avant la nouvelle échéance mardi, ont déclaré à Reuters de hauts responsables du secteur.

"Toutes les banques vont soutenir le rachat en relevant leurs offres", a dit un cadre d'une grande banque grecque qui a requis l'anonymat. "L'objectif de 30 milliards d'euros sera atteint et pourrait être dépassé."

Vendredi soir, les offres représentaient 26,5 milliards d'euros, à un prix moyen de 33,4% de la valeur nominale, a déclaré à Reuters un haut responsable de la zone euro.

Les ministres des Finances de la zone euro devraient étudier les résultats de l'opération lors d'une conférence téléphonique en fin d'après-midi.

DES PLUS-VALUES POUR LES HEDGE FUNDS

Les banques grecques hésitaient initialement à apporter à l'offre la totalité de leurs avoirs en dette publique, de peur d'avoir, à terme, à supporter de lourdes pertes. Mais elles n'ont guère le choix au final, la majeure partie de l'aide extérieure conditionnée au rachat étant destinée à leur propre recapitalisation.

"Les banques vont apporter une part importante de leurs avoirs obligataires au rachat", a dit un autre banquier grec. "Elles ne conserveront que de petits montants en portefeuille. Le montant total offert au rachat pourrait atteindre 31 ou 32 milliards d'euros."

Le rachat est financé par les bailleurs de fonds internationaux à hauteur de 10 milliards d'euros, ce qui reviendra à réduire de 20 milliards environ l'encours global de la dette, soit la moitié de l'objectif fixé par le nouveau plan d'aide annoncé le mois dernier.

L'agence de gestion de la dette publique pourrait accepter la totalité des offres même si leur montant dépasse 30 milliards d'euros, a dit un responsable grec.

"Elle se décidera une fois les livres clos", a-t-il dit.

Athènes a fixé des prix de rachat supérieurs aux prix de marché, les fourchettes proposées aux créanciers allant, selon les échéances, d'un plancher de 30,2% à 38,1% de la valeur nominale à un plafond de 32,2% à 40,1%.

On estime qu'une part importante de la dette grecque est détenue par des "hedge funds", des fonds spéculatifs, ayant acheté des titres à prix cassé sur les marchés lorsque ceux-ci craignaient une sortie de l'Etat hellénique de la zone euro. Leur participation à l'opération devrait leur permettre d'empocher de confortables plus-values.

Marc Angrand pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten

Mes listes

valeur

dernier

var.

0.229 -0.87%
1.142 -0.03%
1.051 -0.85%
1.317 0.00%
19.91 +0.15%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.