Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Les banques centrales forcent à sortir du monétaire-JP AM

Reuters12/10/2012 à 19:12

PARIS (Reuters) - JP Morgan Asset Management estime que les politiques monétaires ultra-accommodantes des banques centrales contraignent de plus en plus d'investisseurs à réduire leur cash pour trouver du rendement sur les marchés de la dette privée d'abord et, sous certaines conditions, de la dette souveraine de pays comme l'Espagne ou l'Italie ensuite.

Bob Michele, responsable de la gestion globale taux chez JP Morgan AM, a expliqué vendredi que les grandes banques centrales avaient procédé à un "changement historique" de leurs politiques monétaires et qu'elles privilégiaient désormais la croissance et l'emploi au détriment de la stabilité des prix par des moyens non conventionnels et des taux directeurs à zéro, ou proches de zéro.

Il constate que les bilans de la Réserve fédérale, de la Banque centrale européenne (BCE), de la Banque d'Angleterre ou de la Banque du Japon ont atteint des niveaux record à la mesure de la surabondance de liquidités déversées dans l'économie et les marchés.

Selon les chiffres de JP AM, le bilan de la BCE représente plus de 30% du produit intérieur brut de la zone euro comme celui de la Banque du Japon. Celui de la Fed atteint 25% du PIB américain.

"La nature des politiques de la Fed et de la BCE leur donnent des moyens suffisants pour compenser l'austérité budgétaire et le mouvement mondial de désendettement", a souligné Bob Michele au cours d'une conférence à Paris.

"La perspective de taux zéro pour une période prolongée forcent les investisseurs à sortir du monétaire pour aller sur l'obligataire. Les taux vont rester bas et les écarts de taux(spreads) continuer de se resserrer", ajoute-t-il.

Il sous-pondère les emprunts d'Etat, notamment les plus sûrs, et leur préfère les obligations d'entreprises notées de la catégorie investissement (IG). Viennent ensuite le crédit de la catégorie spéculative (haut rendement, high yield), les produits titrisés, les obligations sécurisées et en dernier lieu un peu de dette émergente.

Comme bon nombre d'intervenants de marché, Bob Michele estime que, par la "répression financière", c'est-à-dire des politiques visant à obtenir des taux réels négatifs (taux nominaux moins l'inflation) sur les emprunts d'Etat sans risque (Bunds allemands, Treasuries américains, etc.), les banques centrales cherchent à soutenir les cours des actifs risqués comme le crédit.

Raoul Sachs, édité par Matthias Blamont

Mes listes

valeur

dernier

var.

4.94 +5.65%
155.95 +0.26%
1.64 -2.96%
6.95 -0.94%
7.22 -0.14%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.