Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Les banques allemandes ont besoin de 9,6 milliards d'euros

Reuters02/12/2011 à 14:54

par Philipp Halstrick et Alexander Hübner

BERLIN (Reuters) - Les banques allemandes devront trouver 9,6 milliards d'euros d'ici la mi-2012 pour respecter les objectifs de fonds propres fixés par l'Union européenne, a-t-on appris vendredi de sources bancaires et réglementaires.

L'Autorité bancaire européenne (ABE), s'appuyant sur les résultats de la deuxième vague de tests de résistance ("stress tests") à laquelle elle a soumis 70 établissements bancaires de l'Union, doit publier la semaine prochaine le montant de capitaux propres que chacun d'entre eux devra lever, et les modalités de l'exercice.

Des estimations initiales chiffraient ce montant à 106 milliards d'euros. Pour l'instant, l'ABE s'en est tenue à un objectif de ratio de fonds propres de 9% et à l'échéance de la mi-2012, en dépit des appels des banques à assouplir ces règles.

Les nouvelles exigences de l'ABE seront rendues publiques quelques jours seulement avant un sommet crucial des chefs d'Etat et gouvernement de l'Union européenne une nouvelle fois dominé par la crise de la dette.

Prenant les devants, plusieurs grandes banques européennes ont engagé des plans de cessions d'actifs et de renforcement de leur bilan pour atteindre le seuil de 9% de fonds propres "Tier 1" sur lequel se sont mis d'accord les ministres des Finances de l'Union.

Mais les lobbyistes du secteur plaident régulièrement pour un assouplissement des critères de solvabilité, en mettant en garde contre un risque de raréfaction du crédit préjudiciable à l'activité économique.

CINQ MILLIARDS POUR COMMERZBANK

Les besoins de capitaux supplémentaires des cinq banques allemandes concernées (Commerzbank, Deutsche Bank, LBBW , NordLB et DZ Bank) sont désormais estimés à une dizaine de milliards d'euros, ont précisé plusieurs sources.

Ce nouveau chiffre est supérieur à celui de 5,2 milliards avancé en octobre mais n'atteint pas les estimations les plus élevées évoquées ces dernières semaines en cas de durcissement des critères des tests.

Commerzbank devrait à elle seule devoir lever environ cinq milliards d'euros, avaient déclaré auparavant à Reuters des sources proches de la banque.

Les montants finaux pourraient toutefois dépendre de la décision de l'ABE sur la prise en compte ou pas de la dette "hybride" pour renforcer les bilans.

Le président de l'Autorité, Andrea Enria, a demandé aux banques de soumettre avant Noël à leur autorité de tutelle nationale un projet détaillé de renforcement de leurs fonds propres.

Les banques allemandes - qu'elles soient privées, publiques ou coopératives - lui ont adressé une lettre commune pour lui demander un délai supplémentaire, en suggérant la date du 13 janvier.

Dans sa réponse écrite aux banques, Andrea Enria se dit prêt à repousser la date butoir.

En France, les trois principaux acteurs du secteur, BNP Paribas, la Société générale et le Crédit agricole, ont présenté ces derniers mois des plans de réduction de leur bilan et de renforcement de leurs fonds propres.

Les principales banques britanniques ne sont pas forcées de lever des capitaux supplémentaires mais la Banque d'Angleterre les a fortement incitées à le faire jeudi, en déclarant qu'elles devaient saisir la moindre opportunité de renforcer leurs fonds propres en guise d'"assurance" contre la crise de la zone euro.

Marc Angrand pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat

Mes listes

valeur

dernier

var.

0.406 +2.27%
135.972 -0.14%
9.73 +0.52%
73.03 -3.78%
132.03 +0.90%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.