Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Les analystes divisés sur une baisse des taux de la BCE

Reuters07/01/2013 à 18:15

par Andy Bruce

LONDRES (Reuters) - La Banque centrale européenne (BCE) devrait maintenir en l'état ses taux d'intérêt cette semaine, estiment la plupart des économistes interrogés par Reuters, qui sont en revanche très divisés sur la perspective de voir l'institution monétaire décider une nouvelle baisse dans les prochains mois.

Si une large majorité d'économistes s'attend à ce que la BCE laisse son principal taux à 0,75% jeudi lors de sa réunion de politique monétaire mensuelle, la suite des opérations est loin de faire consensus.

Une courte majorité - 38 des 73 analystes interrogés ces derniers jours - pense que les taux resteront inchangés pendant les trois prochains mois. Une majorité encore plus courte dit dans le même temps s'attendre à une baisse de 25 points de base d'ici fin juin.

Cette différence de perception chez les économistes traduit celle qui divise aussi les décideurs, partagés en deux écoles de pensée.

Il y a d'un côté ceux qui mettent en avant les mauvais chiffres du quatrième trimestre, qui suggèrent une aggravation de la récession dans la zone euro et justifient, selon eux, une nouvelle baisse des taux, même si l'effet d'une telle mesure serait limité, les taux étant déjà proches de zéro.

De l'autre côté, il y a ceux qui soulignent que le président de la BCE, Mario Draghi, n'a pas exprimé l'intention de baisser les taux depuis la dernière initiative du genre, en juillet. Il semble au contraire attendre que le programme de rachat d'obligations souveraines commence à porter ses fruits.

Pour cette école de pensée, il est donc probable que la BCE reste sur une position attentiste, au moins dans les prochains mois.

LES BANQUES RESPIRENT

"Le Conseil (des gouverneurs de la BCE) est divisé, les perspectives sont incertaines", résume Alan Clarke, économiste chez Scotiabank, selon lequel il suffirait cependant que l'horizon économique se clarifie - en mieux ou en pire - pour qu'un consensus émerge à nouveau.

Alan Clarke fait partie de ceux qui pensent que le Conseil des gouverneurs, déjà très pessimiste sur les perspectives à court terme, ne réagira que si la situation se dégrade de manière spectaculaire.

L'économie de la zone euro s'est contractée au cours des trois premiers trimestres de 2012, avec un produit intérieur brut (PIB) en recul de 0,6% sur un an en juillet-septembre. L'estimation flash du quatrième trimestre est attendue le 14 février.

L'enquête Reuters a été réalisée avant que le Comité de Bâle ne décide d'assouplir les nouveaux ratios de liquidité des banques et de leur accorder plus de flexibilité pour se constituer des réserves.

Selon une autre enquête Reuters publiée lundi, les traders s'attendent à ce que les banques remboursent à la BCE jusqu'à 100 milliards d'euros de crédits à trois ans dès qu'elles en auront l'opportunité, le 30 janvier.

La BCE a lancé deux grandes opérations de prêts à trois ans aux banques, en décembre 2011 et février 2012, pour un montant total supérieur à mille milliards d'euros.

Les banques ont jusqu'à décembre 2014 et février 2015 pour rembourser ces crédits, mais elles pourront commencer à le faire dès le 30 janvier et les traders estiment qu'elles saisiront cette occasion en mettant à profit les liquidités importantes dont elles disposent.

Andy Bruce, Tangi Salaün pour le service français

Mes listes

valeur

dernier

var.

204.14 0.00%
0.4 0.00%
2.92 -13.61%
4.12 +5.64%
1.558 -0.89%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.