Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Les analystes de Fidelity affichent leur confiance dans les entreprises mondiales

Newsmanagers 20/04/2015 à 16:45

(NEWSManagers.com) - Le degré de confiance des analystes à l'égard des entreprises mondiales reste à un niveau élevé. Tel est le constat de l'enquête 2015 réalisée en janvier par Fidelity Worldwide Investment auprès de 159 analystes actions et obligations, publiée ce mercredi 8 avril. Cette enquête, qui donne aux investisseurs un aperçu des anticipations des équipes dirigeantes des entreprises sur un vaste éventail de secteurs et de régions, repose sur 17.000 entretiens annuels tenus entre les analystes de Fidelity et ces mêmes dirigeants. Elle porte sur les niveaux de confiance, les prévisions de dépenses d'investissement et de rentabilité du capital, les évaluations de solidité des bilans ainsi que les anticipations en termes de politique de dividendes.

Il en ressort que, par rapport à la même enquête réalisée l'an dernier à même époque, un tiers des analystes Fidelity affiche un regain de confiance des équipes dirigeantes des entreprises dans le monde. Une proportion qui atteint 50% au Japon, 42% en Europe et 37% aux Etats-Unis. " Les entreprises japonaises affichent également de meilleurs scores que les autres régions sur l'ensemble des autres indicateurs de l'enquête" , souligne la société de gestion.

Toutefois, l'indice de sentiment global de Fidelity accuse un léger repli, passant de 6,4 points en 2014 à 5,7 points aujourd'hui. Un indice qui repose sur les visions des analystes traduite par les cinq indicateurs clés qu'ils attribuent aux sociétés de leur univers: niveaux de confiance, prévisions de dépenses d'investissement et de rentabilité du capital, évaluations de solidité des bilans, anticipations en termes de politiques de dividendes.

L'enquête met surtout en évidence un thème central : la divergence. " Le fil rouge qui se dégage de l'enquête 2015 par rapport à l'édition 2014 est l'accroissement des divergences entre, mais aussi au sein même, des régions et des secteurs" , constate Fidelity. De fait, l'accroissement des divergences régionales est particulièrement notable. Ainsi les marchés développés enregistrent les meilleurs scores de sentiment global avec le Japon en tête (7,1 points) suivi de l'Europe (5,8 points) et des Etats-Unis (5,6 points). " Les analystes considèrent que la politique ‘Abenomics' a des effets positifs sur la confiance des dirigeants et les dépenses d'investissement" , explique Fidelity. Quant à l'Europe, il y règne un " optimisme modéré" lié à " l'amélioration des fondamentaux des entreprises, de la chute des cours pétroliers et de l'affaiblissement de l'euro" , selon la société de gestion. " Dans l'ensemble, nos analystes préfèrent se concentrer sur les fondamentaux des entreprises des marchés développés plutôt qu'émergents, partiellement du fait que la reprise américaine arrive selon eux à maturité mais a encore une marge de progression" , note Fidelity.

En termes de secteurs, la santé a enregistré le meilleur score de sentiment global (6,8 points) tandis que le secteur de la technologie de l'information enregistre un niveau relativement élevé sur fond de croissance saine de la demande, de bilans solides des sociétés et d'augmentation du nombre d'acteurs. A contrario, baisse du pétrole oblige, le secteur de l'énergie affiche un score de sentiment global de 2,1 points, " de loin le plus faible du classement" , observe Fidelity.

Enfin, les analystes consultés font preuve d'une quasi-unanimité concernant les anticipations de dividendes. Ainsi, moins de 10% des analystes de Fidelity tablent sur une baisse ou une suppression des dividendes. 75% d'entre eux s'attendent à une augmentation des dividendes des sociétés au Japon tandis que 50% prévoient une tendance similaire aux Etats-Unis et un tiers en Europe. " Le nombre d'analystes tablant sur une hausse des dividendes est plus important dans la santé, la technologie de l'information et les services collectifs, précise Fidelity. Le seul secteur qui devrait connaître une baisse substantielle des dividendes est l'énergie où les marges opérationnelles et les bénéfices subissent une pression significative."

Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.