Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté

Les actions montent, les résultats pleuvent, les taux inquiètent
information fournie par Reuters30/04/2021 à 09:55

LES BOURSES EUROPÉENNES MONTENT PRUDEMMENT

LES BOURSES EUROPÉENNES MONTENT PRUDEMMENT

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes montent prudemment vendredi en début de séance sous une nouvelle salve de comptes d'entreprises, avec des investisseurs tiraillés entre de solides indicateurs économiques et la remontée des rendements de la dette souveraine.

À Paris, l'indice CAC 40 prend 0,21% à 6.315,8 points vers 07h35 GMT. À Francfort, le Dax gagne 0,52% et à Londres, le FTSE s'octroie 0,29%.

L'indice EuroStoxx 50 de la zone euro progresse de 0,18%, le FTSEurofirst 300 de 0,17% et le Stoxx 600 de 0,2%.

L'annonce, jeudi, d'une croissance de 6,4% de l'économie américaine au premier trimestre a conforté les espoirs de vive reprise de l'économie mais alimenté parallèlement la remontée des taux obligataire sur fond d'anticipations de reprise de l'inflation, un sujet de préoccupation pour les investisseurs.

En France, le PIB a connu un léger rebond de 0,4% au premier trimestre, selon une première estimation, après sa contraction de 1,4% au quatrième trimestre 2020.

Les opérateurs de marché, qui suivront aussi les données du PIB allemand et de la zone euro pour le premier trimestre, continuent par ailleurs d'éplucher les résultats des entreprises sur les trois premiers mois de l'année.

VALEURS EN EUROPE

Ces résultats animent la cote en début de séance, avec des variations limitées sur le plan sectoriel.

BNP Paribas cède 0,8% après avoir pourtant publié des résultats trimestriels en hausse et supérieurs aux attentes grâce à la croissance de ses revenus, notamment dans les activités de marchés, et à la baisse de son coût du risque.

Saint-Gobain gagne pour sa part 2,14% après avoir annoncé un chiffre d'affaires trimestriel en hausse à 10,38 milliards d'euros et confirmé ses objectifs financiers pour l'ensemble de l'année.

Vallourec s'envole de son côté de 8,98% après avoir relevé ses objectifs financiers pour 2021 en raison de perspectives "significativement meilleures" sur certains de ses marchés.

A WALL STREET

Les futures sur les grands indices new-yorkais préfigurent un repli compris entre 0,2% et 0,3% après la progression de la veille tirée notamment par le bond de Facebook (+7,3%), au lendemain de la publication de résultats trimestriels meilleurs qu'attendu du géant américain du numérique.

L'indice Dow Jones a gagné 0,71% à 34.060,36 points. Le S&P-500 a pris 0,68% pour finir sur un record de clôture à 4.211,47 points.

De son côté, le Nasdaq Composite a avancé de 0,22% à 14.082,55 points.

La séance sera animée ce vendredi par la publication des résultats d'Amazon, qui a fait état d'un bénéfice record au premier trimestre, et de Twitter, qui a déçu sur ses perspectives.

EN ASIE

La Bourse de Tokyo a reculé de 0,83%, après une journée fériée la veille, dans la foulée de résultats d'entreprises jugés décevants, comme ceux de Sony (-7,71%), et face au regain d'infections par le coronavirus dans les provinces de Tokyo et Osaka.

Les Bourses chinoises ont également baissé, après l'annonce d'un ralentissement de l'activité dans les services et dans le secteur manufacturier en Chine en avril selon les indices PMI officiels.

L'indice composite de la Bourse de Shanghai a perdu 0,8%

TAUX

Les rendements des emprunts d'Etat de référence s'apaisent après avoir grimpé jeudi, portés par l'annonce d'une croissance spectaculaire de l'économie américaine au premier trimestre et de l'accélération de l'inflation en Allemagne.

Le rendement des Treasuries à dix ans s'équilibre autour de 1,64% après avoir atteint jeudi un pic de plus de deux semaines à 1,69%.

En Europe, le rendement du Bund allemand de même échéance recule un peu dans les premiers échanges, à -0,2%, après un plus haut à -0,177% jeudi.

CHANGES

Le dollar n'a que peu profité de la remontée des rendements obligataires américains, pénalisé par le ton toujours très accommodant de la Réserve fédérale américaine sur sa politique monétaire.

L'indice dollar, qui mesure l'évolution du billet vert face à un panier de devises de référence, progresse légèrement vendredi mais accuse un repli de près de 3% sur le mois d'avril, se dirigeant vers sa plus forte baisse mensuelle depuis juillet.

De son côté, l'euro évolue autour de 1,2107 dollar après avoir touché un pic de deux mois à 1,2150 la veille. Il affiche un gain de 3,3% face au dollar sur le mois.

PÉTROLE

Les cours du brut reculent après avoir atteint des plus hauts de six semaines, les espoirs de reprise économique et donc de la demande énergétique se heurtant aux inquiétudes relatives à la situation sanitaire en Inde et au Brésil.

Le baril de Brent abandonne 0,32% à 68,34 dollars et celui du brut léger américain recule de 0,46% à 64,71 dollars.

(Patrick Vignal, édité par Blandine Hénault)

0 commentaire

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.