1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Les actions européennes rebondissent mais les doutes restent
Reuters13/03/2020 à 10:57

LES BOURSES EUROPÉENNES ÉVOLUENT EN LÉGÈRE HAUSSE

par Laetitia Volga

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes évoluent en légère hausse vendredi dans la matinée après avoir vécu la veille la pire séance de leur histoire dans un climat déprimé par les craintes liées au coronavirus.

À Paris, l'indice CAC 40 gagne 2,8% à 4.157,49 points vers 9h40 GMT. À Francfort, le Dax prend 2,34% et à Londres, le FTSE avance de 3,17%.

L'indice EuroStoxx 50 de la zone euro s'octroie 2,95%, le FTSEurofirst 300 monte de 2,44% et le Stoxx 600 de 2,7%.

A Wall Street, les futures sur les grands indices américains laissent entrevoir aussi un rebond de l'ordre de 2,5% à 3,5% à l'ouverture alors que la Bourse de New York a vécu jeudi sa pire journée depuis le krach de 1987.

Les Bourses mondiales, déjà mal au point depuis des semaines à cause des incertitudes sur le coronavirus, se sont écroulées jeudi après la décision de Donald Trump de suspendre les voyages en provenance d'Europe et les mesures jugées décevantes de la Banque centrale européenne (BCE).

Plusieurs responsables de l'institut d'émission de Francfort ont depuis tenté de corriger le tir. La BCE est prête à agir pour réduire les écarts de rendements entre les emprunts des différents pays membres de la zone euro si ceux-ci entravent l'efficacité de sa politique monétaire, a ainsi déclaré vendredi l'économiste en chef de la BCE, Philip Lane.

"La question est de savoir si les investisseurs tiendront leurs positions acheteuses durant le week-end, alors que le risque d'avoir des annonces négatives pendant ces deux jours de fermeture habituelle des marchés reste extrêmement élevé", a déclaré Vincent Boy, analyste marché chez IG France.

"Aucune information ne peut actuellement rassurer les investisseurs à moyen terme, qui craignent un peu plus de restrictions au niveau mondial alors qu'aucune statistique ne permet encore d'évaluer l'impact sur l'activité économique en Europe ou aux Etats-Unis et que l'épidémie semble loin d'être contenue au niveau mondial."

VALEURS

La plupart des indices sectoriels européens sont orientés à la hausse vendredi, à l'exception de celui des transports et des loisirs, qui cède 2,04%. Il a déjà chuté de 13,15% jeudi après le blocus imposé par Donald Trump aux vols en provenance d'Europe.

L'indice Stoxx ressources de base, fortement exposé à la Chine, grimpe de 5,28%.

Du côté des valeurs, une majorité des valeurs rebondissent. LVMH, gagne 4,84%, en tête du CAC 40. BioMerieux s'adjuge 7,09%, HSBC ayant relevé sa recommandation à l'achat.

Plus forte progression du Stoxx 600, Wirecard prend 11,65% après avoir annoncé que le cabinet d'audit KPMG n'avait pas trouvé de preuve de manipulation dans ses résultats financiers.

Roche avance de 4,5%, le laboratoire suisse ayant obtenu en urgence le feu vert de la FDA pour son test de dépistage du coronavirus.

EN ASIE

Les places asiatiques ont suivi le plongeon historique de Wall Street jeudi. Le Nikkei à la Bourse de Tokyo a terminé en baisse de 6,08%, après avoir perdu en séance jusqu'à plus de 10%. Sur la semaine, l'indice nippon accuse une baisse de plus de 15%.

En Chine continentale, le CSI 300 des grandes capitalisations a reculé de 1,4% et à Hong Kong, l'indice Hang Seng a perdu 1,1%.

A WALL STREET

La Bourse de New York a perdu près de 10% jeudi, une chute qui fait suite au "lundi noir" du 9 mars. L'annonce par la Réserve fédérale de New York de nouvelles opérations de refinancement destinées aux banques et d'achats de bons du Trésor pendant la séance a contribué à réduire les pertes temporairement mais les indices ont replongé par la suite.

Le Dow Jones a cédé 9,99% à 21.200,62 points. L'indice phare de la Bourse de New York n'avait jamais autant perdu depuis le krach de 1987. Le 19 octobre de cette année-là, le Dow avait plongé de 22,6%. La SEC, l'autorité boursière américaine, a instauré depuis cette date des "coupe-circuits" pour prévenir de trop fortes baisses.

Le S&P-500 a perdu 9,51%, à 2.480,63 points, sa plus forte baisse en une séance depuis 1987 également.

Le Nasdaq Composite a reculé de son côté de 9,43% à 7.201,80 points.

Les indices S&P 500 et Nasdaq ont perdu environ 24% de leur valeur depuis qu'ils ont atteint il y a seulement 16 séances leurs plus hauts historiques. Tous les indices de Wall Street sont désormais entrés dans une phase de marché baissier (bear market), affichant une baisse supérieure à 20% par rapport à leurs plus hauts les plus récents.

TAUX

Le rendement des Treasuries à dix ans remonte à 0,8897% vendredi, après être tombé la veille en séance à 0,636%, l'aversion pour le risque ayant ravagé les marchés mondiaux.

En Europe, le rendement du Bund allemand à dix ans gagne dix points de base à -0,646%.

CHANGES

L'"indice dollar", qui mesure les fluctuations du billet vert face à un panier de devises de référence, se stabilise après avoir profité jeudi de la faiblesse de l'euro à la suite des annonces de la BCE. Le billet vert gagne plus de 1% contre le yen.

L'euro remonte autour de 1,1183 dollar, après être tombé la veille à 1,1054, un creux de dix jours.

PÉTROLE

Le cours du brut gagne près de 4% mais s'apprêtent à clôturer leur pire semaine depuis la crise financière de 2008, aux craintes sur la demande s'étant ajoutée une guerre des prix entre l'Arabie saoudite et la Russie.

Le baril de Brent prend 4,03% à 34,56 dollars et le baril de brut léger américain prend 3,97% à 32,75 dollars.

(Laetitia Volga, édité par Blandine Hénault)

Valeurs associées

Euronext Paris -3.50%
Euronext Paris +2.21%
XETRA +1.49%
SIX Swiss Exchange +1.27%
FTSE Indices +2.61%

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer