Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets

Les actions européennes devraient commencer la semaine dans le vert
information fournie par Reuters23/05/2022 à 07:40

LES ACTIONS EUROPÉENNES DEVRAIENT COMMENCER LA SEMAINE DANS LE VERT

LES ACTIONS EUROPÉENNES DEVRAIENT COMMENCER LA SEMAINE DANS LE VERT

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes sont attendues en hausse lundi et devraient profiter de la réouverture partielle de Shanghaï comme de la perspective d'une remontée des cours à Wall Street pour amorcer un rebond essentiellement technique, les préoccupations liées à l'inflation et aux taux d'intérêt restant bien présentes.

Les contrats à terme sur indices suggèrent une progression de 1,12% pour le Dax à Francfort, de 0,63% pour le FTSE 100 à Londres et de 1,02% pour l'EuroStoxx 50. Quant au CAC 40 à Paris, il pourrait prendre autour de 1% selon les premières indications disponibles.

Les contrats à terme sur les principaux indices new-yorkais préfigurent pour l'instant une progression de 0,62% pour le Dow Jones, de 0,81% pour le Standard & Poor's 500 et de 1,02% pour le Nasdaq.

En Chine, Shanghaï a rouvert dimanche une partie de son réseau de métro alors que certaines lignes étaient fermées depuis près de deux mois, une nouvelle étape vers la levée complète du confinement lourd décidé pour freiner la propagation du coronavirus.

Si Pékin a prolongé de son côté le recours au télétravail pour des millions de salariés, les nouvelles venues de Shanghaï sont d'autant mieux accueillies que l'annonce vendredi d'une baisse marquée de l'un des principaux taux directeurs de la Banque populaire de Chine a conforté les espoirs de nouvelles mesures de relance.

Les investisseurs gardent par ailleurs un oeil sur la situation géopolitique, qu'il s'agisse du conflit en Ukraine ou de la tournée asiatique du président américain, Joe Biden.

Ils surveilleront aussi à 08h00 GMT l'indice Ifo du climat des affaires en Allemagne, qui devrait être une nouvelle fois influencé par l'inflation comme par les tensions sur les chaînes d'approvisionnement.

LES VALEURS A SUIVRE :

A WALL STREET

La Bourse de New York a fini en ordre dispersé vendredi mais au-dessus de ses plus bas du jour, au terme d'une nouvelle semaine dans le rouge sur fond d'inquiétude persistante pour l'inflation et la remontée des taux d'intérêt.

L'indice Dow Jones a gagné 0,03%, ou 8,77 points, à 31.261,9, le Standard & Poor's 500, qui a passé la majeure partie de la séance dans le rouge, a terminé pratiquement inchangé (+0,01%) à 3.901,36 et le Nasdaq Composite a reculé de 33,88 points (-0,30%) à 11.354,62.

Le S&P 500 est brièvement passé en "bear market" (marché baissier), soit 20% en dessous de son pic de janvier, avant de regagner du terrain, ramenant sa baisse hebdomadaire à 3,05%.

Le Dow Jones a cédé 2,9% sur la semaine, soit sa huitième semaine de baisse consécutive, une première depuis 1932, tandis que le Nasdaq a reculé de 3,82%, signant pour sa part une septième baisse hebdomadaire consécutive, du jamais vu depuis 2001.

Le Nasdaq a été très largement plombé par Tesla, qui a chuté de 6,4%, alors que son directeur général, Elon Musk, a qualifié de "totalement infondées" des informations du journal Business Insider selon lesquelles il aurait agressé sexuellement une hôtesse de l'air dans un jet privé en 2016.

EN ASIE

À la Bourse de Tokyo, l'indice Nikkei gagne 0,55% à moins d'une heure de la clôture grâce à la perspective d'une hausse à Wall Street et à la progression soutenue des valeurs financières après les bons résultats de l'assureur Tokyo Marine, qui s'adjuge 7,93%.

En Chine, le SSE Composite de Shanghai cède 0,54% et le CSI 300 1,16% après l'annonce d'un nombre de cas de COVID-19 au plus haut depuis un mois à Pékin.

CHANGES/TAUX

Le dollar cède encore du terrain face aux autres grandes devises (-0,41%) après avoir enregistré sa première performance hebdomadaire négative depuis près de deux mois, l'effet porteur des anticipations de remontée des taux américains ayant fini par s'atténuer.

L'euro, qui a déjà rebondi de 1,5% la semaine dernière, s'apprécie de 0,26% face au billet vert à 1,0587 et le yen prend 0,31% à 127,46.

Le yuan chinois profite de la décision de la Banque populaire de Chine (BPC) de fixer son court pivot 1,1% au-dessus de celui de vendredi.

Sur le marché obligataire, le rendement des bons du Trésor américain à dix ans est en hausse à 2,8189%.

PÉTROLE

Le marché pétrolier profite de la baisse du dollar et de la perspective d'une augmentation de la demande de carburants en Chine mais aussi aux Etats-Unis puisque le week-end prochain, celui du Memorial Day, marquera le démarrage de la saison des grands déplacements estivaux dans le pays.

Le Brent gagne 0,69% à 113,33 dollars le baril et le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) 0,49% à 110,82 dollars.

MÉTAUX

La baisse du dollar et l'espoir d'une reprise de la demande chinoise soutiennent les cours du cuivre (+0,57%).

Parallèlement, le cours de référence du minerai de fer en Chine a bondi de près de 7% à l'ouverture après l'augmentation samedi par l'Inde des taxes à l'exportation sur certaines matières premières pour tenter de freiner la hausse des prix sur son marché intérieur.

(Rédigé par Marc Angrand, édité par Matthieu Protard)

0 commentaire

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.