Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets

Les actions en hausse prudente pour la dernière séance du T3
information fournie par Reuters30/09/2022 à 13:42

Photo d'archives du panneau indiquant Wall Street

Photo d'archives du panneau indiquant Wall Street

par Laetitia Volga

PARIS (Reuters) - Wall Street est attendue en hausse et les Bourses européennes progressent vendredi à mi-séance tandis que les rendements obligataires reculent pour la dernière séance du trimestre, qui devrait se boucler pour les actions par un nouveau recul en raison des craintes de récession.

Les contrats à terme signalent un gain de 0,37% pour le Dow Jones, de 0,42% pour le Standard & Poor's-500 et de 0,33% pour le Nasdaq.

À Paris, le CAC 40 gagne 0,7% à 5.716,62 vers 11h05 GMT. À Francfort, le Dax prend 0,29% et à Londres, le FTSE s'octroie 0,56%.

L'indice paneuropéen FTSEurofirst 300 avance de 0,88%, l'EuroStoxx 50 de la zone euro de 0,48% et le Stoxx 600 de 0,72%.

Le mois de septembre devrait se solder pour ce dernier par une baisse d'environ 7%, ce qui marquerait sa pire performance mensuelle depuis juin. Sur l'ensemble du troisième trimestre, l'indice européen affiche pour le moment un recul de 5,3%.

Après une semaine de turbulences sur les marchés, au cours de laquelle les craintes de récession mondiale et celles sur le budget britannique ont miné l'appétit pour le risque, les investisseurs ont trouvé un peu de réconfort dans le recul des rendements des emprunts d'Etat et de bons indicateurs publiés en Asie.

Mais la progression des actions s'explique surtout par de simples ajustements de portefeuille, habituels en fin de trimestre.

David Madden, analyste de marché chez Equiti Capital, estime par conséquent qu'il est peu probable que le rebond du jour soit le début d'une reprise de long terme.

"Le tableau général n'a pas changé: les rendements ont tendance à augmenter, l'inflation reste très élevée et les taux d'intérêt vont continuer à augmenter", a-t-il résumé.

La première estimation de l'inflation dans la zone euro en septembre est ressortie au-dessus des attentes, à 10% sur un an, renforçant les anticipations d'une nouvelle hausse de taux importante de la Banque centrale européenne en octobre.

Le reste de l'agenda macroéconomique sera animé par la publication à 12h30 GMT des chiffres des revenus et dépenses des ménages américains, qui incluent l'indice PCE des prix à la consommation, dont la Réserve fédérale surveille de près l'évolution.

VALEURS EN EUROPE

En Bourse, l'ensemble des secteurs européens profite du rebond d'achats à bon compte.

Les équipementiers sportifs Puma et Adidas baissent de 6,03% et 5,29% respectivement après que Nike a averti que ses marges brutes resteraient sous pression tout au long de l'année en raison de l'augmentation des remises et de la remontée rapide du dollar.

Le groupe américain perdait 9% dans les échanges en avant-Bourse à Wall Street.

CHANGES

Le billet vert recule légèrement face à un panier de référence composé de six devises, contre lequel il a inscrit un pic de 20 ans mercredi, un repli qui s'explique en grande partie par un ajustement de positions en cette fin de trimestre.

"Alors que les risques macroéconomiques restent favorables à un dollar plus fort, à court terme le dollar semble être rattrapé par un mouvement de rééquilibrage et le débouclage de positions, y compris les positions longues (acheteuses)", a déclaré ING.

La livre sterling est stable face au dollar et s'achemine vers sa meilleure performance hebdomadaire en deux ans et demi à la suite de l'intervention d'urgence de la Banque d'Angleterre sur le marché obligataire face aux inquiétudes suscitées par la présentation du "mini-budget" britannique.

TAUX

Les rendements obligataire en zone euro baissent mais l'inquiétude persiste sur le resserrement monétaire des grandes banques centrales face à l'inflation.

Le dix ans allemand recule de 13 points de base à 2,074% après un pic mercredi depuis 2011 à 2,352%.

Aux Etats-Unis, la tendance est similaire: le deux ans revient à 4,1487% et le dix ans cède cinq points de base à 3,6901%.

PÉTROLE

Le marché du pétrole progresse et est en passe de réaliser son premier gain hebdomadaire en cinq semaines, soutenus par le recul du dollar et des spéculations sur une éventuelle baisse de la production de l'Opep+.

Le Brent gagne 0,71% à 89,12 dollars le baril et le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) 0,28% à 81,46 dollars.

(Rédigé par Laetitia Volga)

Valeurs associées

XETRA -0.02%
XETRA +0.51%
Ice Europ -0.78%
Ice Europ -0.57%
NYSE +1.75%

0 commentaire

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.