Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Les actionnaires de Dexia valident le renflouement qui les dilue

Reuters21/12/2012 à 19:48

APPROBATION DU NOUVEAU PLAN DE RESTRUCTURATION DE DEXIA

par Philip Blenkinsop

BRUXELLES (Reuters) - Les actionnaires de Dexia ont approuvé vendredi à une écrasante majorité la nationalisation quasi-intégrale et rejeté une liquidation qui menaçait d'ébranler une nouvelle fois le système financier européen.

A l'issue d'un nouveau plan de recapitalisation sur fonds publics de 5,5 milliards d'euros dévoilé début novembre, Paris et Bruxelles devraient contrôler au total près de 96% du capital de l'ex-numéro un mondial du crédit aux collectivités locales, en cours de démantèlement après avoir subi de plein fouet la crise financière.

Le flottant devrait tomber de 30,4% à seulement 1,9% du capital.

Les actionnaires convoqués vendredi étaient confrontés à un choix difficile : accepter de voir leur participation très fortement diluée ou conduire Dexia à la liquidation.

Lors de l'assemblée générale, qui a duré près de quatre heures, de nombreux petits porteurs se sont plaints d'être dépossédés sans indemnisation.

L'action Dexia, qui avait culminé à plus de 22 euros en 2007, s'échangeait à seulement huit centimes en fin de séance vendredi.

"Il s'agit de choisir entre la syphilis et la gonorrhée, entre la guillotine et la chaise électrique, entre la peste et le choléra", a estimé Geert Lenssens, un avocat représentant plusieurs actionnaires minoritaires.

Malgré ces protestations, la poursuite des activités et l'augmentation de capital ont été approuvées à 99,4% des droits de vote exprimés. L'issue du vote ne faisait guère de doute, la majorité du capital étant déjà aux mains d'investisseurs publics ou semi-publics.

Jeudi, le commissaire européen à la Concurrence, Joaquin Almunia, avait déclaré qu'il recommanderait à la Commission d'approuver le nouveau renflouement de Dexia. Une réunion sur le dossier est prévu vendredi prochain, 28 décembre.

Au total, a rappelé le commissaire, Dexia aura reçu depuis le début de ses difficultés 10,9 milliards d'euros de capitaux frais et 3,2 milliards d'euros d'aides pour ses actifs dépréciés et plusieurs dizaines de milliards d'euros de garanties des Etats.

"Le plan de résolution ordonnée de Dexia permet d'éviter une liquidation désordonnée de Dexia qui aurait des effets négatifs importants sur la stabilité financière. Il permet de liquider de façon contrôlée la plus grande 'bad bank' de l'Union européenne, comportant plus de 300 milliards d'euros d'actifs", a expliqué Joaquin Almunia.

Le président de Dexia, Robert de Metz, a rejeté cette interprétation lors de l'assemblée générale en expliquant que 88% des actifs du groupe étaient notés en catégorie "investment grade". Le problème de Dexia n'est pas lié à la qualité de son bilan mais à ses besoins financiers, a-t-il dit.

Sauvé une première fois de la faillite en 2008, l'ancien leader mondial du financement des collectivités locales a été acculé l'an dernier au démantèlement et contraint de céder de nombreux actifs.

La banque a ainsi vendu ses activités au Luxembourg au Qatar et sa filiale turque Denizbank au russe Sberbank. Les activités de banque de détail en Belgique ont de leur côté été nationalisées par l'Etat belge tandis que les activités françaises seront reprises par la future banque publique des collectivités locales.

Dexia est également en négociations exclusives avec le fonds asiatique GCS Capital pour lui céder sa filiale de gestion d'actifs.

A Bruxelles, l'action Dexia est inchangée, à 0,08 euro. La capitalisation boursière de la banque est tombée à seulement 155 millions d'euros.

Marc Angrand pour le service français, édité par Matthieu Protard

Mes listes

valeur

dernier

var.

0.926 +0.27%
62.2 -0.13%
1.172 -0.42%
25.12 +1.62%
71125.68 -0.62%
23002.37 +0.31%
30.4 +0.53%
87.02 +0.09%
19.57 +0.41%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.