Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Les actionnaires d'EADS auraient établi le cadre d'un accord

Reuters05/12/2012 à 15:00

LES ACTIONNAIRES D'EADS AURAIENT ÉTABLI LE CADRE D'UN ACCORD

par Tim Hepher et Sophie Sassard

PARIS/LONDRES (Reuters) - Les actionnaires d'EADS ont défini les grandes lignes d'un accord de réorganisation du capital et mettent la dernière main à des points de droit avant d'annoncer le nouveau tour de table du groupe d'aérospatiale et de défense, ont dit mercredi deux sources proches du dossier.

En abolissant un pacte franco-allemand, actionnaires publics et privés sont sur le point de procéder à la plus importante refonte qu'ait connue EADS depuis sa création en 2000, laquelle verra une diminution des prérogatives des Etats.

"En gros, tout est fait mais il reste quelques points complexes à éclaircir, essentiellement juridiques", a dit une source.

La France et l'Allemagne ont, selon les sources, convenu de détenir chacune 12% du capital et des droits de vote et l'Espagne 4%, soit un total inférieur au seuil de 30% déclenchant une prise de contrôle de la société, selon la législation des Pays-Bas où EADS est enregistré.

Les avoirs français, allemands et espagnols seront ainsi inférieurs à 30% contre 50,5% suivant l'actuel pacte qui sera dissous, ont précisé les sources.

Ce sera la première fois que l'Allemagne aura une participation directe dans la société mère d'Airbus, l'accord permettant en outre la sortie en bon ordre du groupe français de médias Lagardère et du constructeur automobile allemand Daimler, mais suivant un calendrier non précisé.

Un porte-parole du ministère allemand de l'Economie avait dit mardi que les discussions progressaient bien. EADS et le président François Hollande avaient confirmé lundi les discussions.

"L'accord est conclu et il y a une volonté politique ferme d'aboutir de la part des deux parties mais il ne s'agit pas seulement d'une discussion entre Paris et Berlin, voilà pourquoi les choses prennent du temps", a dit une deuxième source, qui anticipe une annonce cette semaine.

ACCORD COMPLEXE TECHNIQUEMENT

Parmi les points restant à régler figure le projet de créer une fondation aux Pays-Bas où la France logerait une participation de 3% sans droit de vote pour conserver la parité de vote avec l'Allemagne tout en conservant la valeur économique de ses 15%.

Sont également discutés des mécanismes permettant à Daimler et à Lagardère de vendre les participations conservées comme procuration pour leurs pays respectifs.

Daimler détient 15% d'EADS et vote pour un consortium qui représente 7,5%, tandis que Lagardère à 7,5%.

"L'accord est complexe techniquement et ça prend du temps de passer en revue tous les points délicats. Il faut faire ça de manière ordonnée", a ajouté la source.

EADS s'est refusé à tout commentaire sur les discussions, qui se tiennent en un lieu non révélé à Paris et interviennent après une tentative ratée de rapprochement avec le britannique BAE Systems.

Leur objet est de simplifier la structure d'EADS et de donner aux marchés financiers une part plus importante du groupe, le flottant passant de 49,5% à plus de 70% du capital.

Avec huit milliards d'euros de trésorerie nette, EADS devrait procéder à un rachat d'actions pour soutenir le cours de l'action. celui-ci a monté cette semaine, dans l'espoir que la réorganisation réduise le rôle des politiques dans l'une des entreprises les plus stratégiques d'Europe.

A 13h, le titre EADS gagnait 2,5% à 27,25 euros.

Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Dominique Rodriguez

Mes listes

valeur

dernier

var.

23.26 +1.13%
0.03 -97.49%
EDF
11.86 +0.47%
1.152 -0.03%
75.7 +3.13%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.