1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

LEAD 1-Les patrons de GM et PSA face aux inquiétudes sur Opel

Reuters15/02/2017 à 16:06
 (Au §5, bien lire "un peu plus de 19.000 personnes" et non 
"environ 28.000 personnes") 
    FRANCFORT/PARIS, 15 février (Reuters) - Les principaux 
dirigeants de PSA  PEUP.PA  et de General Motors  GM.N  étaient 
attendus en Allemagne mercredi pour tenter d'apaiser les 
inquiétudes des autorités et des syndicats locaux sur les 
conséquences d'un éventuel rachat par le constructeur automobile 
français d'Opel, la branche européenne déficitaire de son 
homologue américain. 
    La directrice générale de GM, Mary Barra, et le président du 
groupe, Dan Ammann, se sont rendus au siège d'Opel à 
Rüsselsheim, près de Francfort, a annoncé la marque allemande. 
    De son côté, Carlos Tavares, le président du directoire de 
PSA, doit rencontrer des représentants du gouvernement allemand, 
y compris peut-être la chancelière Angela Merkel.  
    L'annonce mardi par GM et PSA de discussions susceptibles 
d'aboutir à la vente d'Opel au constructeur français a choqué en 
Allemagne, aucun des deux groupes n'ayant consulté Berlin ni 
informé les représentants des salariés. 
    La majorité des effectifs d'Opel, soit un peu plus de 19.000 
personnes, travaillent en Allemagne. Le groupe possède aussi des 
sites en Autriche, en HonAgrie, en Pologne, en Espagne et en 
Grande-Bretagne, où il commercialise sa production sous la 
marque Vauxhall. 
    La ministre allemande du Travail, Andrea Nahles, a déclaré 
mercredi que des discussions avaient lieu "à tous les niveaux" 
avec Opel, GM et PSA, avec pour objectif de garantir le maintien 
de l'activité des trois usines allemandes d'Opel en cas de 
cession. 
    "Le gouvernement a tout intérêt à assurer un avenir 
favorable à l'entreprise et à ses sites. Bien sûr, cela relève 
de décisions au niveau des entreprises et je n'ai pas de 
jugement à porter à ce sujet", a déclaré par la suite Steffen 
Seibert, le porte-parole du gouvernement Merkel. 
    "Néanmoins, au vu de l'enjeu et de l'importance en termes 
d'emploi pour plusieurs sites allemands, il est clair que le 
gouvernement accompagnera ce processus", a-t-il dit lors du 
compte-rendu du conseil des ministres. 
    De son côté, le gouvernement britannique a lui aussi exprimé 
sa préoccupation, le ministère des Entreprises expliquant que 
Londres restait en contact étroit avec GM et surveillait 
l'évolution du dossier.   
    Vauxhall emploie 4.500 personnes près de Liverpool et à 
Luton, au nord de Londres. 
    Le syndicat britannique Unite devait rencontrer le ministre 
des Entreprises dans la journée et a demandé à discuter avec 
PSA. 
    A Paris, le porte-parole du gouvernement, Stéphane Le Foll, 
a dit comprendre les préoccupations allemandes pour "la 
préservation d'un outil industriel et de l'emploi".   
     
 
 (Ilona Wissenbach, Edward Taylor, Laurence Frost, Elizabeth 
Pineau et Holger Hansen; Juliette Rouillon et Marc Angrand pour 
le service français, édité par Wilfrid Exbrayat) 
 

Valeurs associées

0.00%
+0.59%

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.