Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Le yen pèsera sur la marge de Dassault Systèmes en 2014

Reuters06/02/2014 à 11:19

par Cyril Altmeyer

PARIS (Reuters) - Dassault Systèmes a estimé jeudi que la chute du yen et l'intégration d'acquisitions devraient entamer sa marge opérationnelle en 2014, une baisse qu'il espère contenir en lançant de nouvelles offres face à des clients encore assez attentistes.

L'éditeur de logiciels de conception et fabrication assistée par ordinateur, dont les résultats annuels ont globalement atteint les attentes, accuse la plus forte baisse du SBF 120 vers 9h30, cédant 5,47% à 82,01 euros dans des volumes représentant déjà 62% de leur moyenne quotidienne des trois derniers mois.

Dassault Systèmes compte pour 2014 sur une croissance à deux chiffres de ses ventes de nouvelles licences à changes constants, un indicateur-clé qui a reculé de 2% en 2013.

Après un quatrième trimestre en stagnation, au lieu d'un redémarrage attendu, ces ventes devraient bénéficier du rebond constaté dans les pays émergents, notamment en Chine, où la demande est vive pour la conception de nouveaux produits.

"Je ne m'attends pas à un premier trimestre en fanfare", a toutefois dit à Reuters le directeur financier Thibault de Tersant, soulignant que le "frémissement" observé dans l'activité commerciale tardera à se concrétiser dans les ventes du groupe dont les cycles sont de six à neuf mois.

DYNAMISME COMMERCIAL EN CHINE

Dassault Systèmes, qui avait dû lancer en octobre un avertissement sur ses résultats de 2013 en raison d'un ralentissement en Asie, peut désormais compter sur le dynamisme de l'Inde et de la Corée du Sud, en plus de la Chine, mais doit désormais faire face à la chute du yen.

L'impact lié à la dépréciation de la devise japonaise, neutralisé l'an passé par des couvertures de change qui ont expiré fin 2013, devrait peser à hauteur de 130 points de base sur la marge opérationnelle, auquel s'ajouteront 120 points liées à l'intégration d'acquisitions comme celle de l'allemand RTT, éditeur de logiciels de visualisation en 3D.

Dassault Systèmes anticipe pour 2014 une marge d'environ 30-31%, contre 31,5% en 2013, espérant limiter l'érosion par une croissance organique estimée à "un à deux points" par Thibault de Tersant grâce à l'introduction de nouvelles offres.

Cette prévision ne tient pas compte de l'impact de l'intégration du rachat en numéraire annoncé jeudi dernier de l'américain Accelrys, valorisé à environ 750 millions de dollars (555 millions d'euros).

Fort d'une trésorerie nette de 1,80 milliard d'euros fin 2013, Dassault Systèmes se prépare à de nouvelles acquisitions dans la lignée d'Accelrys et RTT, leurs secteurs d'activité étant encore assez fragmentés, a-t-il Thibault de Tersant.

Dassault Systèmes, qui a pour principaux concurrents les américains Autodesk et Parametric Technology, compte améliorer cette année son chiffre d'affaires de 10 à 11% à taux de change constants, à 2,21-2,23 milliards d'euros, contre 2,07 milliards en 2013 (+5%), en données non IFRS.

Le groupe prévoit un bénéfice par action de 3,40 à 3,50 euros, après avoir dépassé en 2013 le consensus Thomson Reuters I/B/E/S avec un bénéfice de 3,49 euros contre 3,42 attendus.

Avec Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Jean-Michel Bélot

Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.