1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Le trou d'air des actions émergentes n'est que temporaire
Newsmanagers15/03/2011 à 11:15

(NEWSManagers.com) - Ces derniers mois, les performances des actions issues des pays émergents déçoivent. Depuis octobre 2010, les actions des marchés émergents sousperforment leurs homologues des marchés développés de 10 %, annulant ainsi tous les gains relatifs depuis début 2010. Ad van Tiggelen, stratégiste senior d' ING Investment Management, se veut rassurant. " La médiocre performance des actions des marchés émergents vis-à-vis des actions des marchés développés devrait être un phénomène temporaire" , anticipe-t-il.
Ad van Tiggelen estime qu' un renversement de tendance est possible au second semestre de l' année 2011. Si les troubles au Moyen Orient seront toujours un risque à considérer, un certain nombre de facteurs devraient être en faveur des actions émergentes. Par exemple, les surprises positives en matière de croissance économique et bénéficiaire aux États-Unis et en Europe ne continueront pas au même rythme.
Quant aux pressions sur les prix, elles pourraient s' atténuer dans les marchés émergents plus tard dans l' année " à condition que les récoltes agricoles mondiales du troisième trimestre ne soient plus soumises aux conditions climatiques exceptionnellement désastreuses de ces derniers temps" , précise Ad van Tiggelen. Troisièmement, au second semestre de l' année, les banques centrales des marchés émergents devraient avoir terminé leur cycle de relèvement des taux, alors que les banques centrales occidentales pourraient entamer leur resserrement monétaire. " Et les investisseurs préfèrent en effet généralement acheter des actifs dans des pays où le cycle de relèvement des taux est pratiquement terminé plutôt qu' à venir" , analyse le stratégiste d'ING IM.

info NEWSManagers

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer