Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Le Tribunal électoral brésilien décide du sort du président Temer

Reuters07/06/2017 à 04:35
    BRASILIA, 7 juin (Reuters) - Le procès du président 
brésilien Michel Temer s'est ouvert mercredi devant le Tribunal 
supérieur électoral, qui pourrait l'écarter du pouvoir en raison 
d'irrégularités présumées dans les comptes de la campagne 
électorale de 2014. 
    Les adversaires du chef de l'Etat voient dans ce procès un 
moyen de sortir le pays de la crise politique dans laquelle l'a 
plongé une succession d'affaires de corruption, dont celle qui a 
coûté son poste à la président Dilma Rousseff il y a un an. 
    Le centriste Michel Temer, qui était son vice-président et 
qui lui a succédé à ce titre après sa destitution, devrait être 
fixé sur son sort d'ici la fin de la semaine. 
    Mais le Tribunal électoral (TSE) pourrait aussi demander 
plus de temps pour rendre sa décision, dont le chef de l'Etat 
pourra encore faire appel, prolongeant d'autant l'incertitude 
qui pèse sur l'économie brésilienne. 
    Michel Temer refuse de démissionner depuis que la Cour 
suprême a autorisé le mois dernier l'ouverture d'une enquête le 
visant pour des faits présumés de corruption, extorsion de fonds 
et obstruction à la justice. 
    Le dirigeant centriste, qui avait formé un ticket gagnant 
avec la candidate du Parti des travailleurs Dilma Rousseff en 
2014, assure n'avoir reçu aucun financement illégal lors de la 
campagne électorale. 
    S'il ne parvient pas à convaincre ses juges qu'il n'a pas 
pioché dans des caisses noires pour financer sa campagne, son 
mandat sera cassé et il devra laisser sa place au président de 
la Chambre des députés, Rodrigo Maia. 
    Le Congrès (parlement) aura alors 30 jours pour désigner un 
chef de l'Etat par intérim qui dirigera le pays jusqu'aux 
élections prévues fin 2018. 
    Le principal allié de Michel Temer, le Parti de la 
social-démocratie brésilienne (PSDB), attend l'issue de ce 
procès pour décider s'il quitte la coalition gouvernementale, ce 
qui aurait pour première conséquence d'enterrer la réforme 
fiscale voulue par le président. 
    Ironie du sort, c'est le PSDB qui a déposé la plainte à 
l'origine de la crise actuelle après la courte défaite de son 
candidat, Aecio Neves, face à Dilma Rousseff en 2014. 
     
 
 (Anthony Boadle et Ricardo Brito; Tangi Salaün pour le service 
français) 
 

Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.