Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Le Trésor français reproche aux PMI de sous-estimer l'activité

Reuters04/03/2014 à 20:52

L'INDICE PMI MANUFACTURIER EN FRANCE

PARIS (Reuters) - Le Trésor français a émis des doutes sur la pertinence des indices d'activité PMI diffusés par la société Markit pour la France, estimant qu'ils sont déconnectés de l'évolution de l'économie depuis la mi-2012.

Dans une note diffusée dans le cadre de la lettre mensuelle Trésor-Info, dont l'édition de mars a été publiée lundi, ses économistes soulignent que, depuis cette date, l'indice PMI "évolue continûment dans la zone correspondant à une contraction de l'activité" alors même que celle-ci, même faible, "affiche une certaine résistance".

Ils lui opposent les enquêtes mensuelles de conjoncture de l'Insee et de la Banque de France qui "restent actuellement performantes pour rendre compte des évolutions de la croissance".

Les enquêtes de conjoncture de Markit, dont les premières estimations sont publiées chaque mois avant les enquêtes de l'Insee et de la Banque de France, se fondent comme ces dernières sur les réponses d'un questionnaire adressé à un panel de chefs d'entreprise.

Disponibles pour les principales économies, elles sont très suivies par les économistes et les marchés, pour lesquels elles constituent un outil utile en termes de comparaisons internationales.

Mais selon les économistes du Trésor, les "meilleures performances" des enquêtes de l'Insee et de la Banque de France, au regard de l'évolution du PIB de la France, "pourraient être liées aux tailles respectives des panels d'entreprises interrogées", près de 10.000 pour l'Insee et la Banque de France, dix fois moins pour Markit.

CONTRACTION DE L'ACTIVITÉ

"Avec leur panel plus petit, les indices PMI pourraient peiner à rendre compte de l'hétérogénéité des secteurs", écrivent-ils, estimant notamment que, dans les services, "les enquêtes Insee pourraient mieux représenter la variété des activités du secteur".

Chris Williamson, chef économiste de Markit, a défendu le bien-fondé des indicateurs PMI, soulignant que la qualité des chefs d'entreprises du panel était plus importante que la quantité.

"Nous nous en tenons à nos enquêtes", a-t-il dit. Markit prend grand soin, selon lui, de calibrer la pondération des secteurs de l'économie et suit tout particulièrement l'évolution de soldes comme les effectifs du secteur privé.

"Les seuls chiffres qui peuvent paraître étonnants sont ceux du PIB, qui sont portés par les dépenses des administrations et peut-être aussi l'évolution des stocks", estime-t-il.

L'indice Markit composite, qui couvre à la fois les services et l'industrie manufacturière, indique une contraction de l'activité en France sur l'ensemble des deux dernières années, sauf pendant deux mois.

L'Insee a fait état sur la même période d'une légère croissance (0,4%) de l'économie française.

Toutefois, la consommation des administrations publiques, qui contribue pour 25% au PIB, a fait bien mieux que la croissance sur la période avec une hausse de près de 3% et ce bien que le gouvernement ait tenté de contenir ses dépenses, selon des calculs de Reuters.

(Leigh Thomas et Yann le Guernigou, édité par Yves Clarisse)

Mes listes

valeur

dernier

var.

20.3 -0.98%
IBM
146.37 -1.93%
37.75 -0.24%
113.45 +0.27%
46 -1.39%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.