Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Le travail des régulateurs financiers n'est pas fini, dit Dombret

Reuters12/12/2013 à 20:25

par Paul Taylor

PARIS (Reuters) - Le "shadow banking", les géants de l'assurance et les dérivés de gré à gré sont les plus grands défis auxquels les régulateurs financiers doivent encore répondre, a déclaré Andreas Dombret, membre du directoire de la Bundesbank, dans un entretien à Reuters.

Depuis la chute de Lehman Brothers en 2008, les régulateurs ont accompli d'importants progrès, en adoptant des règles plus strictes sur le capital des banques pour les rendre plus sûres, mais plusieurs secteurs ne sont pas encore suffisamment régulés, a-t-il ajouté.

"Là où nous avons encore le plus de travail à faire, c'est de régler le problème du 'too-big-to-fail'", estime Andreas Dombret. "Beaucoup a été fait sur les principes mais nous restons en deçà sur la mise en oeuvre."

"Cinq ans après Lehman, nous ne pouvons pas être complètement satisfaits de ce que nous avons accompli. Ce qui manque, c'est avant tout la mise en oeuvre des nouvelles règles de résolution (de défaillance) des banques systémiques transfrontalières."

Andreas Dombret, chargé de la stabilité financière au directoire de la Bundesbank, ajoute que les régulateurs ont à peine commencé à s'attaquer à la question des assureurs, dont certains, de par leur taille, présentent des risques systémiques.

L'objectif est d'éviter une nouvelle crise du type de celle qui a contraint l'administration américaine à voler au secours du géant AIG en 2008.

"Nous avons réglé beaucoup de problèmes pour les banques, mais moins pour les assureurs, moins pour les chambres de compensation", ajoute Andreas Dombret. "Nous concentrons beaucoup de risques dans les chambres de compensation."

La régulation du "secteur du 'shadow banking' est encore en chantier, même si quelques progrès sont visibles", dit-il.

Pour lui, la plus grande préoccupation dans la sphère de la finance parallèle, estimée à 70.000 milliards de dollars, vient des fonds monétaires - en particulier ceux pratiquant la réévaluation constante des actifs au prix du marché - qui ont jusqu'à un certain point remplacé les banques pour financer certains gouvernements.

"Il faudra faire beaucoup plus concernant les fonds monétaires mais les choses vont dans la bonne direction."

Les régulateurs doivent également agir sur les produits financiers dérivés traités de gré à gré, explique Andreas Dombret, en soulignant que des règles comptables différentes entre les Etats-Unis, l'Union européenne et d'autres juridictions rendaient leur régulation plus complexe.

"Je m'inquiète aussi du fait que la volatilité est à un niveau très faible actuellement et que les banques et les investisseurs ne sous-estiment les risques réels liés à cette volatilité très faible", ajoute-t-il.

Jean-Baptiste Vey pour le service français, édité par Yves Clarisse


Mes listes

valeur

dernier

var.

0.223 -6.30%
1.217 +0.07%
5.18 -0.19%
114.26 +0.16%
3.325 +2.31%
45.745 -0.13%
51.15 -1.33%
1.284 -0.03%
18.877 +0.19%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.