Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Le trading obligataire a pesé sur le bénéfice de Crédit Suisse

Reuters16/04/2014 à 12:36

CRÉDIT SUISSE LIVRE UN BÉNÉFICE TRIMESTRIEL EN NET RECUL

par Katharina Bart

ZURICH (Reuters) - Crédit Suisse, la deuxième banque helvétique, a annoncé mercredi une baisse de plus d'un tiers du bénéfice net au premier trimestre, conséquence d'une chute des revenus tiré du trading obligataire.

Le bénéfice net ressort à 859 millions de francs suisses (706 millions d'euros), à comparer au consensus Reuters qui le donnait à 1,155 milliard, contre 1,30 milliard un an auparavant.

Le département américain de la Justice enquête depuis 2011 sur le Crédit Suisse et son concurrent UBS a reconnu avoir aidé ses clients américains à échapper au fisc.

Le Crédit suisse précise dans un communiqué qu'il reste attaché à résoudre le contentieux avec le fisc américain et qu'il a constitué une réserve supplémentaire de 107 millions de francs pour frais juridiques durant le premier trimestre.

"Notre intention est toujours de pouvoir dégager des rendements en espèces pour nos actionnaires, égaux ou supérieurs aux niveaux de 2013", déclare le directeur général Brady Dougan dans un communiqué.

De fait, la banque compte verser un dividende annuel qui soit au moins au niveau de celui de 2013, soit 0,70 franc.

Crédit Suisse n'est pas la seule banque à souffrir d'une baisse des revenus tirés du taux fixe, dans un contexte de durcissement réglementaire, mais elle a choisi une solution différente de sa concurrente UBS, qui renonce à une bonne partie de son trading obligataire pour se recentrer presque exclusivement sur la banque privée.

Crédit Suisse conserve l'activité de banque d'investissement, tout en se désengageant des domaines les plus risqués qui mobilisent de grosses quantités de capital.

La banque réduit aussi les dépenses. Elle les a diminuées de 3,4 milliards de francs et vise 4,5 milliards d'ici la fin 2015.

Le revenu tiré du trading obligataire a diminué de 20% sur l'année, tandis que le bénéfice imposable de l'activité banque d'investissement a chuté de 27% à 1,124 milliard de francs.

"Les faibles résultats de Crédit Suisse ne présagent pas grand chose de bon pour les autres banques européennes", observe Rainer Skierka, analyste de la banque J.Safra-Sarasin.

L'action perd 2,7% à 27,09 francs en début de matinée en Bourse de Zurich.

(Wilfrid Exbrayat pour le service français)


Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.