Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Le temps de céder certaines marques approche pour Nestlé

Reuters01/10/2013 à 18:30

NESTLÉ ESTIME QU?IL EST TEMPS DE SE SÉPARER DE CERTAINES MARQUES

par Martinne Geller

LONDRES (Reuters) - Nestlé, le numéro un mondial de l'agroalimentaire, a laissé entendre mardi qu'il était près de céder ses marques non rentables et de traiter le problème de ses activités qui sous-performent depuis trop longtemps.

Le directeur général Paul Bulcke a déclaré à des investisseurs que Nestlé avait dressé les listes des activités qui pouvaient faire l'objet d'un redressement et de celles pour lesquelles ce n'était pas possible.

"Des désinvestissements, nous en ferons quelques-uns", a-t-il dit. "Nous voulons être dans l'action non dans le doute."

"Les listes définitives sont là et maintenant il est temps d'agir. Le calendrier (des cessions) doit être défini avec soin, mais nous devons passer à l'action", a-t-il ajouté lors d'une présentation à des investisseurs, en insistant sur le caractère prioritaire du remaniement du portefeuille d'activités.

Sans citer de marque spécifique, Paul Bucke a précisé que certaines d'entre elles "étaient sur l'écran radar depuis trop longtemps" sans qu'il se passe quoi que ce soit.

Laissant entendre que le processus de cessions était déjà engagé, des sources ont indiqué à Reuters la semaine dernière que la marque Powerbar de barres énergétiques pourrait être en vente.

Nestlé a moins bien performé que certains de ses concurrents au cours des quatre derniers trimestres, en raison notamment de sa très grande taille et de la multiplicité de ses marques, qui vont des aliments pour bébés Gerber à l'eau Perrier en passant par Nescafé, pour n'en citer que quelques-unes.

Le groupe a réalisé un chiffre d'affaires de 92,2 milliards de francs suisses en 2012, avec une capitalisation boursière de 203,81 milliards de francs suisses (166,33 milliards d'euros).

Le directeur général a ajouté que parmi les autres priorités figuraient l'amélioration de sa rentabilité structurelle et la baisse de ses dépenses d'investissement qui devraient se situer autour de 4-5% de ses ventes à l'avenir contre 5,8% en 2012.

Au lendemain d'un avertissement de son concurrent Unilever, qui a fait savoir que le ralentissement des marchés émergents aurait un impact sur ses résultats, Paul Bulcke a reconnu qu'il y avait un ralentissement des ventes sur ces marchés, tout en ajoutant que la croissance était plus régulière qu'avant. Un certain degré de ralentissement est sain, a-t-il souligné, sachant qu'une croissance à deux chiffres sur certains marchés, comme la Chine par exemple, ne pouvait pas durer.

Le groupe a par ailleurs précisé que toutes les options restaient ouvertes concernant sa participation de 29,5% dans le géant des cosmétiques français L'Oréal.

Après quarante ans de cohabitation, Nestlé sera libre, à compter du 29 avril 2014, de vendre cette participation de 29,5% à qui bon lui semble, le droit de préemption le liant à la famille Bettencourt (30,5% du capital) arrivant à échéance. Le groupe sera libre aussi de la conserver.

"L'Oréal, toutes les options sont ouvertes, pas plus de commentaires", a déclaré Paul Bulcke.

Benoît Van Overstraeten et Juliette Rouillon pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat


Mes listes

valeur

dernier

var.

22.22 +0.09%
100.74 -0.11%
16.46 -0.09%
1313.45 +0.20%
1470.47 -0.08%
110.42 +0.06%
601.84 +0.00%
1.56 -0.64%
1138.29 +0.15%
1.284 +0.12%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.