Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Le secteur pétrolier américain devrait bénéficier de l'extension de l'accord de l'Opep +
AOF08/06/2020 à 14:25

(AOF) - Les valeurs pétrolières devraient être soutenues, à l'image de leurs concurrentes européennes de l'extension de l'accord de réduction de l'offre pétrolière de l'"Opep +". Afin de continuer à soutenir les cours du pétrole, le cartel et ses partenaires, dont la Russie, ont décidé de repousser de fin juin à fin juillet la réduction de 10% de l'offre mondiale, soit l'équivalent de 9,7 millions de barils par jour (bpj). Cet accord avait été conclu en avril pour tenter de remédier à la chute des cours liée à l'effondrement de la demande causé par le coronavirus. L'opération s'est révélée payante.

Le prix du baril Brent a atteint vendredi son plus haut niveau depuis trois mois, à plus de 42 dollars le baril, après avoir plongé sous les 20 dollars en avril.

L'"Opep+" a également exigé que des pays tels que le Nigeria et l'Irak, qui ont dépassé leurs quotas de production en mai et juin, compensent par des réductions supplémentaires de juillet à septembre.

"La demande revient alors que les grandes économies consommatrices de pétrole sortent des mesures de confinement liées à la pandémie. Mais nous ne sommes pas encore sortis d'affaires et de nombreux défis restent à relever", a déclaré le ministre saoudien de l'Energie, le prince Abdulaziz bin Salman, lors de la vidéoconférence des ministres de l'OPEP+, cité par Reuters.

"Je félicite l'"Opep+" pour avoir conclu un accord important aujourd'hui, qui arrive à un moment charnière alors que la demande de pétrole continue de se redresser et que les économies rouvrent dans le monde entier", a écrit le secrétaire américain à l'Energie Dan Brouillette sur Twitter après l'annonce de cette prolongation.

Valeurs associées

NYSE -1.60%
NYSE -0.42%
NYSE -2.01%
NYSE -0.56%

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Vous avez accepté la pose de traceurs

Fermer

Vous avez refusé la pose de traceurs

Fermer