Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Le régulateur britannique a des pistes pour changer le Libor

Reuters10/08/2012 à 16:38

LONDRES (Reuters) - Le Libor n'est plus "adapté" et doit être changé ou remplacé, a dit vendredi l'autorité de régulation financière britannique, qui a exposé plusieurs propositions pour restaurer la crédibilité de cet ensemble de taux à Londres auxquels les banques se prêtent de l'argent entre elles.

L'évaluation initiale de la Financial Services Authority (FSA) est la première étape concrète pour réformer le Libor après un scandale de manipulation impliquant plusieurs grandes banques mondiales qui a nui à la réputation des autorités de régulation au Royaume-Uni et aux Etats-Unis.

"Les structures en place et la gouvernance du Libor ne sont plus adaptées et une réforme est nécessaire", a déclaré le directeur de la FSA Martin Wheatley, lors d'un discours à Londres.

L'avenir des autres taux de référence -pour toutes les classes d'actifs allant du pétrole à l'or, en passant par les actions- est aussi examiné de près, a-t-il ajouté.

Le Libor (London interbank offered rate) est un taux de référence en fonction duquel sont déterminés les taux appliqués à des milliers de milliards de dollars de contrats financiers dans le monde, comme ceux des cartes de crédit ou des produits dérivés les plus complexes.

Sa crédibilité a été gravement endommagée depuis l'émergence de soupçons de manipulation de la part des grandes banques qui l'établissent.

L'évaluation de la FSA a été ordonnée après que la banque Barclays s'était vue imposer une amende de 453 millions de dollars le mois dernier par les autorités de régulation américaines et britanniques.

Parmi ses propositions, Martin Wheatley souhaite que les taux de référence alternatifs au Libor soient utilisés dans certains cas et que leur propre calcul soit établi différemment.

L'établissement des taux de référence doit être basé moins sur le jugement et plus sur les transactions réelles, a suggéré le directeur de la FSA.

Jusqu'à maintenant, l'appartenance au panel des banques fixant les taux Libor a été l'apanage d'un petit nombre d'établissements qui fournissent chaque jour des estimations pour les taux auxquels ils emprunteraient différents devises à différentes périodes.

Il était impossible de remplacer dans l'immédiat le Libor en raison de la multitude des contrats qui lui sont liés et il pourrait être impossible de le remplacer totalement, les autres taux de référence n'étant pas parfaits, a déclaré jeudi à Reuters Martin Wheatley.

Etablir les taux de référence sur les transactions réelles pose problème pour les transactions où il n'existe pas de taux spécifique. Selon Martin Wheatley, ces taux pourraient être fixés par le biais d'une interpolation (une moyenne) des taux les plus couramment utilisés.

Les banques pourraient également être obligées de contribuer à la fixation du Libor, a dit jeudi le responsable de la FSA.

Le secteur bancaire a jusqu'au 7 septembre pour répondre à l'évaluation de la FSA, les recommandations finales devant être faites avant la fin du mois prochain.

Huw Jones, Blandine Hénault pour le service français, édité par Dominique Rodriguez

Mes listes

valeur

dernier

var.

7.194 +2.68%
1.163 +0.04%
30.6 -16.03%
21.38 +1.18%
0.395 -3.30%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.