1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Le recul du chômage en Allemagne ne dope pas la consommation

Reuters31/01/2013 à 14:11

BAISSE SURPRISE DU CHÔMAGE EN JANVIER EN ALLEMAGNE

par Noah Barkin

BERLIN (Reuters) - Le taux de chômage a baissé contre toute attente en janvier en Allemagne, mais cela ne s'est pas pour autant traduit, bien au contraire, par une hausse de la consommation des ménages, selon des données officielles publiées jeudi offrant un tableau contrasté de la première économie de la zone euro.

Selon le Bureau fédéral du travail, le nombre de demandeurs d'emploi a reculé de 16.000 le mois dernier, en données ajustées des variations saisonnières et le taux de chômage est revenu à 6,8%, un niveau proche de son plus bas record d'après la réunification du pays.

Ces données seront sans nul doute bien accueillies par le gouvernement dirigé par Angela Merkel à quelques mois d'élections législatives programmées en septembre.

Mais les chiffres relatifs à l'emploi sont contrebalancés par d'autres statistiques montrant que les ventes au détail en Allemagne ont subi en décembre leur plus forte baisse depuis plus de trois ans.

Elles ont ainsi reculé de 1,7% en données réelles par rapport au mois précédent alors que les économistes interrogés par Reuters prévoyaient en moyenne une baisse de 0,1% seulement.

En outre, la fédération de la distribution HDE a dit anticiper une baisse de ces ventes en données réelles sur l'ensemble de l'année 2013.

"Ce sont des chiffres décevants. Les consommateurs ne veulent pas ouvrir leur portefeuille", a noté Christian Schulz, économiste chez Berenberg Bank au sujet des ventes au détail.

Sur un an, la baisse des ventes au détail, considéré comme un indicateur particulièrement volatil, atteint 4,7% contre -1,6% attendu, le recul le plus marqué depuis mai 2009.

La croissance allemande a ralenti plus fortement que prévu en 2012, à 0,7%, sous l'effet de la crise de la dette en Europe, selon des données provisoires publiées mardi par l'Office fédéral de la statistique.

Sur le seul quatrième trimestre, l'économie s'est contractée de 0,5%, d'après la première estimation. Au troisième trimestre, le produit intérieur brut avait progressé de 0,2%.

Pour 2013, le gouvernement prévoit une hausse du PIB limitée à 0,4%.

Certains économistes notent cependant qu'il ne faut pas tirer des conclusions trop radicales des chiffres des ventes au détail, soulignant que la saison des fêtes ne s'est pas trop mal passée pour les distributeurs.

En outre, une autre statistique, publiée mardi par l'institut GfK, a montré que la confiance des consommateurs devrait s'améliorer pour la première fois en quatre mois en février.

3 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • odnaz
    31 janvier13:37

    On se moque de nous, les infos Bourso ne sont pas vérifiées. A 12h20 l'AFP disait le contraire : "Le taux de chômage brut a atteint en janvier 7,4%, alors qu'il était de 6,7% en décembre, mois où il avait déjà augmenté, montrent les statistiques mensuelles de l'agence publiées jeudi". Merci à Bourso de vérifier et de donner la bonne info.

    Signaler un abus

  • frecol
    31 janvier12:42

    Ce sont des chiffres décevants. Les consommateurs ne veulent pas ouvrir leur portefeuille (vide)

    Signaler un abus

  • paumont1
    31 janvier12:37

    avec des travailleurs à un euros, la consommation ne risque guère de s'envoler.

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

4806.2 +1.35%
CGG
1.132 +5.01%
1.13099 -0.39%
5.25 +7.58%
1.967 +8.67%

Les Risques en Bourse

Fermer