1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Le rebond des Bourses européennes se confirme, les taux remontent
Reuters08/08/2019 à 11:59

LES BOURSES EUROPÉENNES EN HAUSSE EN DÉBUT DE SÉANCE

par Laetitia Volga

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes poursuivent jeudi la remontée amorcée la veille, rassurées par le rebond plus fort que prévu des exportations chinoises, évolution qui s'accompagne d'une remontée des rendements obligataires après être tombés ces derniers jours à des plus bas record.

À Paris, l'indice CAC 40 gagne 1,02% à 5.320,1 points vers 8h50 GMT. À Francfort, le Dax gagne 0,54% et à Londres, le FTSE prend 0,14%.

L'indice EuroStoxx 50 de la zone euro avance de 0,81%, le FTSEurofirst 300 de 0,72% et le Stoxx 600 de 0,71%.

Les places européennes sont parvenues à terminer la séance dans le vert mercredi mais à un niveau en-deça de leurs plus hauts du jour en raison de l'intérêt massif des investisseurs pour les actifs jugés sûrs - obligataires en tête - face aux tensions sur le commerce et au risque de récession économique.

En dépit des tensions persistantes sur le commerce, l'appétit pour le risque fait sont retour, soutenu par la progression inattendue des exportations chinoises le mois dernier malgré l'escalade des tensions commerciales avec les Etats-Unis.

"Le rebond des marchés boursiers est également favorisé par le rebond des rendements obligataires, au lendemain de plus bas record atteint (notamment) en Allemagne et au Royaume-Uni", a fait savoir Michael Hewson chez CMC Markets,

Ces deux éléments positifs s'ajoutent à la décision mardi de la Banque populaire de Chine (BPC) de fixer le taux pivot du yuan à un niveau légèrement supérieur aux attentes et à la volonté de la Maison blanche de poursuivre les discussions avec Pékin pour parvenir à un accord commercial.

VALEURS

La plus forte hausse sectorielle sur les marchés européens est pour le compartiment technologique qui prend 1,69%. A Paris, STMicro est en tête du CAC avec un gain de 1,99%.

Du côté du SBF 120, DBV Technologies grimpe de 16,08% après avoir annoncé mercredi avoir soumis auprès de la Food and Drug administration américaine une demande de licence biologique pour son traitement de l'allergie à l'arachide.

A la Bourse de Francfort, Merck prend 2,01% après avoir dégagé un bénéfice d'exploitation légèrement meilleur que prévu. Malgré un nouveau "profit warning", Thyssenkrupp gagne 2,76%, les analystes expliquant que la faiblesse des nouvelles prévisions ne surprend pas.

Bayer prend 1,5%, l'agence de presse Bloomberg ayant rapporté mercredi que le groupe allemand et le laboratoire américain Elanco comptait conclure dès la semaine prochaine un accord pour regrouper leur segment santé des animaux domestiques.

En baisse, l'équipementier sportif Adidas déçoit (-1,54%) après avoir fait état de ventes inférieures aux attentes au titre du deuxième trimestre.

En queue de peloton du Stoxx 600, Osram Light perd -6,77%, sa plus forte baisse en une séance depuis fin mars, après que son principal actionnaire a rejeté l'offre de 3,4 milliards d'euros des sociétés de capital-investissement Bain Capital et Carlyle, estimant qu'elle sous-évaluait le spécialiste allemand de l'éclairage.

EN ASIE

A la Bourse de Tokyo, le Nikkei a fini en hausse de 0,37% après avoir perdu 4,76% sur les quatre séances précédentes.

"Le marché se calme car il n'y avait pas de mauvaise nouvelle en particulier", a commenté Soichiro Monji, économiste principal chez Sumitomo Mitsui DS Asset Management.

En Chine, les Bourses ont également terminé en territoire positif: le CSI 300 des grandes capitalisations a repris 1,3% mettant fin à une série de six séances de baisse d'affilée, soutenu par la légère reprise du yuan, apaisant les craintes d'une guerre des changes entre Washington et Pékin.

A WALL STREET

Wall Street a terminé la séance de mercredi sur une note irrégulière, après avoir passé une bonne partie de la journée dans le rouge, profitant de rachats à bon compte mais la crainte d'une récession bien présente dans l'esprit des investisseurs a réfréné les ardeurs. [.nfr]

L'indice Dow Jones a perdu 0,09%, après avoir cédé jusqu'à 2,26% en séance. Le S&P-500, plus large, a effacé ses pertes pour grappiller 0,08% et le Nasdaq Composite a pris 0,38% après avoir perdu 1,67% en séance.

TAUX

Le rendement des Treasuries à 10 ans remonte ce jeudi à 1,7275% après avoir cédé plus de 10 points de base la veille, tombant à 1,595%, un plus bas depuis octobre 2016.

Son équivalent allemand remonte à -0,561% après avoir touché mercredi un nouveau plus bas record à -0,61%.

Même tendance observée pour le 10 ans français et britannique qui reprennent tous les deux près de deux points de base, s'éloignant des plus bas historiques atteint la veille.

Aux craintes sur le commerce et à la croissance économique mondiale, les baisses de taux en Nouvelle-Zélande, en Inde et en Thaïlande mercredi ont accentué ce repli important des investisseurs sur les marchés obligataires en Asie, en Europe, puis aux Etats-Unis.

"La décision de ces banques centrales de l'Asie-Pacifique (APAC) de faire preuve de fermeté a alimenté les inquiétudes liées à la récession mondiale (...) Cela signifie également que la Réserve fédérale devra venir à la rescousse", a déclaré Rodrigo Catril chez National Australia Bank.

Selon le baromètre FedWatch de CME Group, les traders évaluent à 78,8% la probabilité d'une réduction de taux d'un quart de point et à 21,2% une réduction d'un demi-point.

CHANGES

Sur le marché des changes, l'indice dollar est stable face à un panier de devises internationale et l'euro remonte timidement au-dessus de 1,121 dollar.

De son côté, le yuan offshore gagne 0,18% à 7,0691 pour un dollar.

PÉTROLE

Après avoir perdu plus de 4,5% lors de la précédente séance, les cours pétroliers repartent à la hausse à la perspective d'une réduction de la production de plusieurs pays producteurs afin d'enrayer la chute des cours.

Le Brent gagne 2,33% à 57,54 dollars le baril et le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) prend2,94 à 52,59 dollars.

(Édité par Benoît Van Overstraeten)

Valeurs associées

Euronext Paris 0.00%
XETRA +0.15%
XETRA +0.23%
XETRA 0.00%
XETRA +0.21%
XETRA -0.31%
FTSE Indices -0.09%

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer