Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Le ralentissement du secteur manufacturier s'accentue en Chine

Reuters01/09/2015 à 09:14

CONTRACTION DE L'ACTIVITÉ MANUFACTURIÈRE EN CHINE

par Sue-Lin Wong

SHANGHAI (Reuters) - La contraction de l'activité du secteur manufacturier s'est encore accélérée en Chine en août, à son rythme le plus soutenu depuis six ans et demi, selon une enquête privée publiée mardi dont les résultats alimentent les craintes d'un atterrissage brutal de la deuxième économie mondiale.

Encore plus inquiétant, le secteur chinois des services, qui constituait jusqu'ici l'un des rares points positifs, montre à son tour des signes de ralentissement marqué, enregistrant sa croissance la plus lente en plus d'un an.

"Au vu de l'activité anémique durant l'été, le produit intérieur brut (PIB) pourrait tomber en dessous de 6,5% au troisième trimestre", observent les économistes d'ANZ dans une note.

Ils estiment que pour maintenir une croissance autour de 7% - l'objectif affiché des autorités chinoises pour 2015 -, de nouvelles mesures agressives d'assouplissement monétaire seront nécessaires, ainsi qu'une politique fiscale proactive et une libéralisation financière.

Mais certains experts estiment que le rythme actuel de croissance de l'économie chinoise est déjà bien inférieur à ces chiffres.

Les investisseurs craignent que les chocs combinés de la dévaluation du yuan et de l'effondrement des Bourses chinoises cet été aient encore accru les risques sur l'économie et le système financier chinois.

"PROPHÉTIES AUTO-RÉALISATRICES"

Selon les résultats définitifs de l'enquête mensuelle Caixin/Markit auprès des directeurs d'achats, l'indice PMI dans le secteur manufacturier a reculé à 47,3 le mois dernier, son plus bas niveau depuis mars 2009, après 47,8 en juillet.

Bien que légèrement supérieur à la première estimation (47,1), il reflète un sixième mois consécutif de contraction de l'activité en s'inscrivant sous la barre de 50.

L'emploi dans le secteur manufacturier a reculé pour le 22e mois consécutif et les nouvelles commandes sont restées dans le rouge pour le deuxième mois d'affilée, enregistrant leur contraction la plus marquée depuis mars 2014.

He Fan, économiste en chef de Caixin Insight Group, a observé que les sous-indices calculés dans ces enquêtes mettaient en évidence une faiblesse chronique de la demande.

"La récente volatilité sur les places financières mondiales pourrait peser sur l'économie réelle et des perspectives pessimistes pourraient se concrétiser, telles des prophéties auto-réalisatrices", a-t-il déclaré.

L'enquête comparable menée par Caixin/Markit dans le secteur des services révèle qu'ils sont également concernés par ce ralentissement, l'indice correspondant étant tombé à 51,5 le mois dernier, au plus bas depuis juillet 2014, contre 53,8 en juillet.

La croissance de l'emploi dans ce secteur est tout juste restée positive en août avec un sous-indice à 50,1, son rythme de progression le plus lent depuis août 2013.

Les indices PMI officiels ont également baissé en août, celui du secteur manufacturier tombant à un plus bas de trois ans, à 49,7. Celui des services a ralenti à 53,4, reflétant toujours malgré tout une croissance solide.

Pour tenter d'enrayer le ralentissement de l'économie, les autorités chinoises ont mis en oeuvre le programme de soutien le plus ambitieux depuis la crise financière mondiale, à grands renforts d'accélérations des investissements dans les projets d'infrastructures et d'assouplissements à répétition de la politique monétaire.

Mais l'efficacité de cette approche a été remise en question et certains ont mis en garde contre de nouvelles injections de capitaux dans le système, évoquant "le piège des liquidités" pour des entreprises déjà lourdement endettées.

La Banque populaire de Chine (BPC) a baissé ses taux d'intérêt ainsi que les taux de réserves obligatoires des banques la semaine dernière pour la deuxième fois en deux mois, au lendemain d'un "lundi noir" sur les marchés chinois dont les répercussions ont été ressenties sur les places financières à travers le monde.

(Tangi Salaün et Myriam Rivet pour le service français, édité par Véronique Tison)

Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.