Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Le ralentissement de la croissance britannique se confirme

Reuters26/05/2016 à 12:44

CONFIRMATION DU RALENTISSEMENT DE LA CROISSANCE BRITANNIQUE

par Ana Nicolaci da Costa et William Schomberg

LONDRES (Reuters) - Le ralentissement de la croissance économique de la Grande-Bretagne s'est confirmé au premier trimestre et beaucoup d'économistes pensent que l'économie risque de perdre encore de l'allant durant le trimestre en cours.

La croissance a ralenti au rythme de 0,4% au premier trimestre, a dit l'Office national de la statistique (ONS) jeudi, confirmant ainsi sa première estimation.

Elle ressort à 2,0% en rythme annuel, en légère baisse par rapport à la première estimation qui était de 2,1%. Les économistes interrogés par Reuters tablaient sur une croissance inchangée de 2,1%.

Par ailleurs, l'investissement des entreprises, mesuré en variation annuelle, a baissé pour la première fois en trois ans au cours du premier trimestre, de 0,4%, conséquence du coup de blues de l'immobilier commercial, alors qu'il avait augmenté de 3,0% au quatrième trimestre 2015.

L'investissement des entreprises a également diminué d'un trimestre sur l'autre, de 0,5%, moins toutefois que le recul de 2,0% d'octobre à décembre 2015.

L'investissement des entreprises et le commerce extérieur pesant sur l'activité économique, et le secteur des services, qui représente 80% du PIB britannique, reprenant son souffle, ce sont les dépenses des ménages qui constituent le principal moteur de croissance.

Ces dépenses ont augmenté de 0,7%, d'un trimestre sur l'autre, après un gain de 0,6% le trimestre précédent.

La production du secteur des services s'est tassée de 0,1% en mars, son premier recul depuis août 2015.

La Banque d'Angleterre a déjà remarqué que l'incertitude liée au référendum du 23 juin sur le maintien de la Grande-Bretagne dans l'Union européenne (UE) freinait l'investissement, surtout dans l'immobilier commercial, dont les transactions ont chuté de 40% au premier trimestre.

Chris Hare, économiste d'Investec, observe que les chiffres révèlent peut-être que le ralentissement économique s'explique pour une part par cette incertitude particulière, un paramètre qui pourrait rapidement disparaître si le "oui" l'emportait.

"Mais le risque baissier est que le ralentissement reflète plus une faiblesse de fond", ajoute-t-il.

Le gouvernement britannique multiplie les avertissements sur les conséquences d'un "Brexit": le Royaume-Uni pourrait plonger dans une année de récession s'il décidait de sortir de l'UE, a ainsi déclaré le ministre des Finances George Osborne lundi.

Plusieurs dirigeants de grandes entreprises internationales telles que General Electric, Cisco, Mars, EMC ou encore Airbus, ainsi que l'homme d'affaires américain Michael Bloomberg, ont en outre signé ce mois-ci une lettre en faveur d'un maintien de la Grande-Bretagne dans l'Union européenne.

La Banque d'Angleterre a abaissé en mai sa prévision de croissance pour l'ensemble de l'année, la ramenant de 2,2% à 2,0%. L'économie britannique a crû de 2,3% en 2015, selon l'ONS.

(Juliette Rouillon et Wilfrid Exbrayat pour le service français)

Mes listes

valeur

dernier

var.

5542.55 -0.11%
0.199 -0.25%
71.07 +1.88%
67.7 -4.24%
76.42 -0.34%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.