Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Le Qatar veut acheter 22 hélicoptères NH90, selon Paris

Reuters27/03/2014 à 18:19

LE QATAR SIGNE UNE LETTRE D'INTENTION POUR L'ACHAT DE 22 HÉLICOPTÈRES NH90

par Marine Pennetier

PARIS (Reuters) - Le Qatar a signé une lettre d'intention en vue de l'achat de 22 hélicoptères de transport militaire NH90 pour près de deux milliards d'euros à un consortium européen emmené par Airbus Group, a annoncé jeudi le ministère français de la Défense.

Le pays du Golfe, partenaire commercial de longue date de la France, a également l'intention d'acquérir deux avions ravitailleurs MRTT dérivés d'A330 d'Airbus, a précisé le ministère à l'issue d'une visite de Jean-Yves Le Drian à Doha.

Le Qatar est également considéré, avec l'Inde, comme l'un des client potentiels prometteurs pour le premier contrat à l'export de l'avion de combat Rafale de Dassault Aviation, dont Airbus Group détient 46% du capital.

Cette décision intervient quelques jours après la visite en France du ministre qatari de la Défense, le général Al Atiya, où son homologue français, Jean-Yves Le Drian lui avait présenté les hélicoptères NH90 et les frégates construites à Brest.

Le projet d'achat de 12 NH90 pour le transport tactique et de 10 exemplaires dans la version de lutte anti-sous-marine comprend également des prestations d'accompagnement et de formation, a précisé le ministère de la Défense.

Le programme NH90 (pour NATO Helicopter), lancé en 1992, est construit par six pays européens, dont la France, l'Allemagne et l'Italie et assemblé dans six usines dont une en Finlande et une en Australie.

L'hélicoptère est produit par la société NHIndustries, basée à Aix-en-Provence, dont Airbus Helicopters (ex-Eurocopter) détient 62%, l'italien AgustaWestland (groupe Finmeccanica) 32% et le néerlandais Fokker Aerostructures le solde.

La France a elle-même prévu de réceptionner 42 hélicoptères de transport NH90 d'ici 2019 et a commandé à Airbus Group 12 avions-ravitailleurs dont elle devrait commencer à prendre réception à partir de 2017 ou 2018.

Paris intensifie également sa campagne d'exportation de l'avion transport militaire A400M d'Airbus Group construit avec six autres pays de l'Otan, dont la Turquie, après les deux premières livraisons à l'armée française l'an passé.

(Avec Cyril Altmeyer, édité par Jean-Michel Bélot)

Une erreur est survenue, veuillez réessayer ou si le problème persiste contacter le service client. [E10008]

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.