Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Le Qatar préparerait une OPA sur Marks & Spencer

Reuters17/03/2013 à 18:05

LE QATAR PRÉPARERAIT UNE OPA SUR MARKS & SPENCER, SELON LE TIMES

par James Davey et Sarah Young

LONDRES (Reuters) - Le fonds souverain du Qatar cherche des partenaires pour lancer une offre d'achat de huit milliards de livres (9,2 milliards d'euros) sur le distributeur britannique Marks & Spencer, rapporte dimanche le Sunday Times en citant des sources haut placées à la City.

Les spéculations sur l'avenir de Marks & Spencer refont surface alors que le groupe, bien connu pour ses magasins au Royaume-Uni et composante de l'indice FTSE 100 des valeurs vedettes de la Bourse de Londres, peine à redresser son activité et à faire redécoller son cours de Bourse.

Selon le Sunday Times, Qatar Investment Authority (QIA) a pris contact avec plusieurs fonds et sociétés de capital-investissement, dont CVC Capital Partners, propriétaire de Formula One, pour leur proposer de participer à un consortium spécialement constitué pour reprendre M&S.

QIA, qui détient déjà 26% de la chaîne de supermarchés J Sainsbury, n'a pu être joint pour faire un commentaire, et CVC pas davantage. Une porte-parole de M&S a déclaré que la firme ne commentait pas les "rumeurs et spéculations".

Fondé il y a 128 ans, Marks & Spencer a entrepris un coûteux plan de développement mais peine à augmenter ses ventes et, en mai dernier, le directeur général Marc Bolland, nommé en 2010, a dû revoir ses objectifs triennaux à la baisse.

Malgré sa décision en juillet de nommer une nouvelle équipe de management pour redresser les ventes d'habillement et d'autres produits non alimentaires, la division dite "General Merchandise" n'en a pas moins vu son activité continuer de baisser pendant la période cruciale de Noël.

UNE PRIME DE 30% POUR LES ACTIONNAIRES?

Des spéculations sur une OPA d'un fonds souverain ou d'une société de capital-investissement courent depuis plus de six mois.

A son cours de clôture de vendredi (372,5 pence), Marks & Spencer affiche une capitalisation boursière de 6,01 milliards de livres. Une OPA à 8 milliards signifierait une prime de plus de 30% pour les actionnaires.

En 2004, M&S avait résisté à une approche hostile de Philip Green, propriétaire du groupe Arcadia (Topshop, Bhs...), qui était prêt à mettre 9,1 milliards de livres sur la table.

Malgré ses difficultés persistantes, le groupe se porte incontestablement mieux aujourd'hui qu'à cette époque et d'éventuels repreneurs auraient d'autres obstacles encore à surmonter.

Avec la crise financière, le montage financier sera plus difficile à préparer que du temps de Philip Green, qui n'avait mis que quelques semaines pour réunir ses financements.

A fin septembre 2012, M&S avait un endettement net de 1,86 milliard de livres, sans compter un déficit de 290 millions de sterling pour les retraites.

Les murs du groupe ont certes de la valeur -leur dernière valorisation, en 2004, était de 3,6 milliards de livres- mais ils sont mis à contribution pour le financement du plan de retraite pour le personnel du groupe.

Enfin, M&S a pour lui une armée de petits actionnaires qui, après avoir tourné le dos à Philip Green il y a neuf ans, pourraient bien en faire autant avec les Qataris. Les actionnaires particuliers détiennent le quart du capital du distributeur.

Véronique Tison pour le service français, édité par Henri-Pierre André

Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.