Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Le projet initial pour Chypre n'était "pas malin", dit Draghi
Reuters04/04/2013 à 18:09

MARIO DRAGHI ESTIME QUE LE PLAN INITIAL POUR CHYPRE N'ÉTAIT PAS MALIN

MARIO DRAGHI ESTIME QUE LE PLAN INITIAL POUR CHYPRE N'ÉTAIT PAS MALIN

FRANCFORT (Reuters) - Mario Draghi, le président de la Banque centrale européenne, a déclaré jeudi que le projet initial de plan d'aide à Chypre prévoyant une taxation de la totalité des dépôts bancaires était une erreur.

"Ce n'était pas malin, c'est le moins qu'on puisse dire, et cela a été rapidement corrigé", a-t-il dit lors de la conférence de presse qui suit la réunion mensuelle de politique monétaire de la BCE.

Il a ajouté que le plan d'aide à Chypre, qui fera subir des pertes aux clients les plus fortunés des banques chypriotes, ne servirait pas de modèle pour d'éventuels sauvetages ultérieurs de banques de la zone euro.

"Chypre n'est pas un modèle", a-t-il dit.

Le plan conclu le 25 mars entre la zone euro, le Fonds monétaire international (FMI) et Chypre prévoit, en échange d'une aide de 10 milliards d'euros, que les déposants les plus riches voient une partie de leurs dépôts fortement taxée.

Un projet antérieur prévoyait de taxer y compris les dépôts inférieurs à 100.000 euros, le seuil de garantie bancaire dans la zone euro.

Paul Carrel, Marc Angrand pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat

4 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • rodde12
    04 avril17:10

    Mario peut ddire ce qu'il veut si les banques avaient déclaré leur cessation des paiements tous les déposants auraient perdu leurs dépots. Avec la solution adoptée ils vont enlever ce qu'on ne leur a pas pris et ce que va apporter l'europe. Qui c'est lespigeons? C'est nous. Mario lui il est payé par l'europe et par G.S en sous main.

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer