1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Le président Rohani présente son gouvernement au parlement iranien

Reuters08/08/2017 à 13:59
    LONDRES, 8 août (Reuters) - Le président iranien Hassan 
Rohani, réélu pour quatre ans en mai dernier, soumettait mardi à 
un vote de confiance du parlement son nouveau gouvernement, dans 
lequel Mohammad Javad Zarif est maintenu à la tête de la 
diplomatie.   
    Les députés ne devraient pas voter contre le nouveau 
gouvernement, puisque le guide suprême de la Révolution 
islamique, l'ayatollah Ali Khamenei, a apporté son approbation 
aux choix de Rohani.  
    Le principal succès du premier mandat de Rohani est la 
signature en juillet 2015 de l'accord sur le programme nucléaire 
iranien avec les grandes puissances, qui prévoit d'encadrer et 
de surveiller les activités nucléaires iraniennes en échange 
d'une levée progressive des sanctions imposées à Téhéran. 
    L'architecte de cet accord, Mohammad Javad Zarif, a été 
reconduit au poste de ministre des Affaires étrangères. Tout 
comme le ministre du Pétrole, Bijan Zanganeh, qui a favorisé 
l'accroissement de la production pétrolière à la suite de la 
levée des sanctions internationales.  
    Mahmoud Alavi garde lui aussi son porte-feuille au ministère 
du Renseignement. 
    Le chef des forces armées de la République islamique, le 
général Amir Hatami, a été nommé au poste de ministre de la 
Défense.  
    Alors que Rohani a beaucoup parlé des droits de femmes lors 
de la campagne qui a précédé sa réélection, aucune femme ne 
figure sur la liste de son nouveau gouvernement publié au 
Journal officiel.  
    La semaine dernière, les Etats-Unis ont pris de nouvelles 
sanctions contre le développement du programme balistique 
iranien après l'essai réussi d'un lanceur de satellites par 
l'Iran.   
    Téhéran juge que ces sanctions vont à l'encontre de l'accord 
de juillet 2015 et a promis une réaction "proportionnée". 
  
 
 (Bozorgmehr Sharafedin, Arthur Connan pour le service français) 
 

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer