Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Le Premier ministre slovène évoque la possibilité d'une aide

Reuters26/09/2013 à 18:40

LE PREMIER MINISTRE SLOVÈNE ÉVOQUE LA POSSIBILITÉ D'UNE AIDE

LJUBLJANA (Reuters) - Le Premier ministre slovène a dit jeudi avoir, pour la première fois, discuté de la "possibilité" d'une aide internationale pour les banques du pays, un signe de plus tendant à indiquer que Ljubljana pourrait demander un plan de sauvetage cette année ou en 2014.

Les banquiers centraux et autres responsables affirment depuis des semaines que ce petit pays de la zone euro risque d'être incapable de recapitaliser par lui-même ses banques en difficulté, une fois connus les résultats des tests de résistance ("stress tests"), en novembre.

Alors que les marchés financiers guettent tout ce qui pourrait laisser penser qu'un plan d'aide est en préparation, le Premier ministre, Alenka Bratusek, a souligné qu'aucune décision ne pourrait être prise avant les résultats des "stress tests".

Mais jusqu'à présent elle avait toujours démenti qu'un plan de sauvetage figurait même parmi les possibilités.

"Nous parlons également avec la Banque de Slovénie de cette possibilité, de ce que cela signifierait d'obtenir de l'aide pour le secteur bancaire (...), mais il ne faut pas spéculer à partir de là que la Slovénie aura effectivement besoin d'aide", a-t-elle déclaré lors d'une conférence de presse à l'issue d'une réunion régulière du conseil des ministres.

Tous les membres de la zone euro ont le droit de demander une aide financière du Mécanisme européen de Stabilité (MES) mis en place en 2012 pour financer les Etats en difficulté.

Les banques slovènes, publiques pour la plupart, sont alourdies par 7,5 milliards d'euros de créances douteuses, qui représentent 21,5% du PIB du pays, ratio qui alimente les spéculations autour d'une demande de plan de sauvetage dans les mois à venir.

La Slovénie a jusqu'au 1er octobre pour présenter à la Commission européenne un plan de réformes visant à ramener son déficit budgétaire à 3% en 2015, contre 7,9% estimé cette année.

Lundi, le président de l'Eurogroupe Jeroen Dijsselbloem doit se rendre à Ljubljana pour évoquer ces réformes.

Il y a une semaine, Uros Cufer, ministre des Finances slovène avait déclaré que les banques du pays étaient faibles et que la confiance dans le système était limitée.

La Slovénie a été le pays de la zone euro ayant connu la plus forte croissance en 2007 mais a été durement frappée depuis par la crise financière internationale en raison de la dépendance de son économie aux exportations.

Le pays est entré en récession en 2012 dans un contexte de baisse des exportations, de crise du crédit et recul de la demande intérieure suite aux réductions de dépenses de l'Etat.

Marja Novak; Juliette Rouillon pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten

Mes listes

valeur

dernier

var.

3.57 0.00%
5642.44 +0.50%
25.32 +2.43%
11.82 -2.15%
4.115 -1.11%
119 +1.80%
3.13 +1.29%
1.287 -0.30%
4.035 +1.77%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.