Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Le pouvoir vénézuélien salue l'élection de sa nouvelle assemblée

Reuters31/07/2017 à 16:24
 (Actualisé avec réactions Maduro et UE) 
    par Brian Ellsworth 
    CARACAS, 31 juillet (Reuters) - Le Parti socialiste au 
pouvoir au Venezuela s'est engagé lundi à ce que l'assemblée 
constituante se mette au travail au plus vite, au lendemain d'un 
scrutin contesté et largement boycotté par l'opposition. 
    Une dizaine de personnes, au moins, ont été tuées dans des 
heurts qui ont opposé la police à des adversaires du président 
Nicolas Maduro.   
    Ce dernier a assuré que l'assemblée constituante, élue avec 
une participation de plus de 40%, permettrait de ramener la paix 
après quatre mois de manifestations violentes au cours 
desquelles plus de 120 personnes ont perdu la vie. 
    Selon la commission électorale, 8,1 millions d'électeurs se 
sont rendus aux urnes dimanche, un chiffre nettement supérieur 
aux 2,5 millions estimés par l'opposition. 
    L'opposition vénézuélienne assure que le président Maduro va 
se servir de cette assemblée pour resserrer encore son emprise 
sur le pouvoir en dépit de son impopularité et de la crise 
économique et politique que traverse le pays. 
    Ces difficultés économiques pourraient s'accentuer si les 
Etats-Unis, principal débouché du pétrole vénézuélien, mettaient 
à exécution leurs menaces de sanctions économiques.   
et   
    "Un porte-parole de l'empereur Donald Trump a dit qu'ils ne 
reconnaîtraient pas les résultats de l'élection de l'assemblée 
constituante", a déclaré le président Maduro devant une foule de 
sympathisants. 
    "Pourquoi devrions-nous nous soucier des déclarations de 
Trump ? (...) Nous nous soucions de ce que le peuple vénézuélien 
veut", a-t-il ajouté.  
     
    DES CONDAMNATIONS EN SERIE 
    L'Union européenne a condamné le recours "excessif et 
disproportionné à la force" au Venezuela.  
    "Le Venezuela dispose d'institutions légitimes 
démocratiquement élues dont le rôle est de travailler pour 
trouver une solution à la crise actuelle", dit un communiqué du 
Service européen pour l'action extérieure. 
    "Une assemblée constituante élue dans des circonstances 
douteuses et parfois violentes ne peut être considérée comme 
faisant partie d'une solution." 
    A Paris, le Quai d'Orsay a lui aussi condamné les violences 
et appelé "à l'engagement urgent d'un dialogue national 
crédible, sincère et sérieux".  
    De l'Argentine au Mexique, plusieurs nations d'Amérique 
latine ont condamné le scrutin de dimanche et beaucoup ont 
refusé d'en reconnaître les résultats. 
    "L'assemblée constituante va se mettre au travail 
immédiatement", a promis le vice-président du Parti socialiste, 
Diosdado Cabello lors d'un rassemblement politique organisé à 
Caracas. 
    Le Parti socialiste et ses alliés ont obtenu l'intégralité 
des 545 sièges que compte la nouvelle assemblée dotée de larges 
prérogatives: réécriture de la constitution, dissolution 
d'institutions existantes, comme l'assemblée nationale où 
l'opposition est majoritaire, ou encore limogeage de 
fonctionnaires appartenant à l'opposition. 
    "L'assemblée constituante ne résoudra aucun des problèmes du 
pays, elle va juste produire plus de crise", a estimé l'opposant 
Henrique Capriles lors d'une conférence de presse, avant 
d'appeler ses partisans à retourner manifester. 
    "A compter de demain (lundi), la lutte entre dans une 
nouvelle phase." 
    Diosdado Cabello a laissé entendre que l'assemblée 
constituante siégerait dans la même enceinte que celle du 
congrès élu en 2015 au risque de provoquer des affrontements au 
Parlement. 
    "Ils nous ont fait sortir par la porte, nous revenons par la 
fenêtre", a-t-il déclaré lors d'une conférence de presse. "Nous 
ne capitulerons jamais. Nous insistons et nous insisterons 
jusqu'à la victoire. Aujourd'hui, nous nous sentons victorieux." 
 
 (Avec Fabian Cambero, Diego Ore et Hugh Bronstein, Gabriela 
Baczynska à Bruxelles, Marine Pennetier à Paris, Nicolas Delame 
et Arthur Connan pour le service français) 
 

Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.