Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Le platine victime des retombées du scandale Volkswagen

Reuters23/09/2015 à 12:56

LE PLATINE VICTIME DES RETOMBÉES DU SCANDALE VOLKSWAGEN

par Josephine Mason et Marcy Nicholson

NEW YORK (Reuters) - Le scandale des tests truqués de Volkswagen provoque des remous sur le marché des métaux précieux, dont les intervenants craignent une désaffection des automobilistes pour des moteurs diesel qui représentent près de la moitié de la demande mondiale de platine.

Pour ce motif, le platine a perdu 3,6% mardi, sa perte la plus lourde depuis plus de deux ans, observe Ed Meir, analyste des métaux d'INTL FCStone. Le métal blanc se stabilisait toutefois mercredi matin.

Un indice Thomson Reuters/Core Commodity CRB de 19 matières premières cédait encore 1% toutefois.

Le palladium, beaucoup plus employé dans les moteurs essence que diesel, résiste beaucoup mieux et n'avait perdu que 0,6% mardi.

L'affaire Volkswagen est mauvais augure pour le platine surtout, si le scandale, combiné à une réglementation devenue plus tatillonne, met un terme à la faveur dont ont bénéficié les moteurs diesel des décennies durant en Europe, avancent certains analystes.

L'impact aux Etats-Unis serait au contraire relativement faible. Le diesel ne représentait que 5,6% environ du marché des véhicules de tourisme aux Etats-unis l'an passé contre 4,5% en 2013, selon GFMS, l'équipe de recherche et de prospective de Reuters dans le secteur des métaux.

Pour ce qui concerne les utilitaires et autres poids lourds, dont l'immense majorité roule au gazole, leurs ventes ont été d'un peu plus de neuf millions d'unités l'an passé, en hausse de 10%, observe le cabinet new-yorkais CPM Group.

LE COURS DU PLATINE A RECULÉ DE 40% EN 12 MOIS

L'enjeu en Europe c'est une demande annuelle de près de 1,7 million d'onces de platine pour les pots catalytiques des moteurs diesel, qui représentait près du quart de la consommation mondiale l'an passé, selon des calculs de Reuters.

Ces derniers se fondent sur des estimations industrielles selon lesquelles les pots catalytiques des utilitaires diesel contiennent en moyenne 5,5 grammes de platine. Les catalyseurs essence emploient en moyenne 4,5 grammes de palladium.

En 2014, neuf millions d'automobiles diesel ont été vendues en Europe, soit 45% environ des ventes automobiles totales de la région, selon GFMS.

Si d'aventure les régulateurs découvraient des infractions à grande échelle dans l'ensemble de l'industrie et si des conducteurs européens soucieux de préserver l'environnement passaient au moteur essence, cela pourrait changer le panorama du tout au tout pour le platine, estime Erica Rannestad, analyste de la demande de métaux précieux chez GFMS.

Cela étant, les métaux précieux blancs pourraient tirer leur épingle du jeu de ce scandale si les constructeurs mettaient plus d'entrain à réduire les émissions polluantes.

Pour ce faire, il est possible, par exemple, d'ajouter plus de platine ou plus de palladium aux pots catalytiques par le biais de moteurs repensés, ajoute Erica Rannestad.

L'affaire Volkswagen n'a fait qu'aggraver une malaise qui frappe les métaux précieux depuis plusieurs mois et qui s'explique par la baisse de la demande de la Chine, un débouché clé, et des stocks excédentaires accompagnant le retrait des investisseurs des fonds indiciels.

Les prix du platine ont chuté de 40% et ceux du palladium d'un tiers ces 12 derniers mois. Les ventes d'automobiles en Europe sont cette année le seul bon point pour ces deux métaux, dans la mesure où la demande d'investissement et celle de la joaillerie fléchissent et la demande d'automobiles dans les pays émergents faiblit.

(Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten)

Mes listes

valeur

dernier

var.

4.94 +5.65%
155.95 +0.26%
1.64 -2.96%
6.95 -0.94%
7.22 -0.14%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.