Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Le pétrole, trouble-fête du rallye de fin d'année à Wall Street?

Reuters20/12/2015 à 17:53

LE PÉTROLE POURRAIT GÂCHER LE "RALLYE" DE FIN D'ANNÉE À WALL STREET

par Lewis Krauskopf

NEW YORK (Reuters) - A sept séances et demie de la nouvelle année, les acteurs de marché estiment que le traditionnel "rallye" de fin d'année de Wall Street peut encore avoir lieu même si la déprime des cours du pétrole pourrait venir gâcher les vacances des investisseurs.

Même si le S&P 500 est en repli de 3,60% depuis le 30 novembre, décembre représente en moyenne le meilleur mois depuis 1950 pour l'indice de référence des gérants de fonds.

En outre, comme la hausse des taux d'intérêt de la Réserve fédérale a enfin eu lieu, les intervenants devraient pouvoir commencer à penser à autre chose.

Mais le nouvel accès de faiblesse du pétrole, qui pâtit toujours du déséquilibre entre une offre abondante et une demande atone, est source de grandes inquiétudes.

Au cours des 20 dernières séances, la corrélation a été forte entre le S&P 500 et les cours du brut, non loin de creux de quelque 10 ans.

"Sans que l'on sache vraiment pourquoi, le thème est récurrent : les prix bas du pétrole ne sont pas une bonne nouvelle pour le marché actions", a déclaré Eric Kuby, chargé des investissements chez North Star Investment Management.

Après avoir perdu quelque 10% en novembre, le brut léger américain (WTI) et le Brent, les deux cours de référence de l'or noir, sont en repli de respectivement 16,6% et 17,3% depuis le début du mois de décembre.

Goldman Sachs a estimé jeudi que la glissade des cours du pétrole était susceptible de se poursuivre.

"Le pétrole va rester sur le devant de la scène. Comme le brut léger américain continue son déclin, cela affecte le marché actions", a estimé Quincy Krosby, chargé de la stratégie de marché chez Prudential Financial.

LE PÉTROLE VU COMME LE SYPTÔME D'UNE CONJONCTURE DÉPRIMÉE

Alors qu'un bas niveau des cours du pétrole est généralement vu comme un facteur plutôt positif pour l'économie, avec la baisse des factures énergétiques pour les entreprises et celles d'essence pour les automobilistes, leur chute a surtout été récemment perçue négativement sur les marchés actions.

"A mon avis, les gens interprètent le bas niveau des cours du brut comme le signe d'une faiblesse de l'économie mondiale (...)", a dit Gary Bradshaw, gérant de portefeuille chez Hodges Capital Management.

Depuis le début de l'année, le S&P 500 est en repli de 2,6%, à 2.005,55 points. Pour qu'il atteigne le niveau de 2.100 points, qui représenterait une hausse de 2% sur l'ensemble de 2015, retenu en moyenne par les spécialistes interrogés par Reuters, il devra gagner plus de 4,7% sur le temps qui reste imparti.

Même s'il a enchaîné la semaine dernière une deuxième baisse hebdomadaire de suite, le S&P a plutôt bien encaissé le premier tour de vis monétaire en près dix ans aux Etats-Unis, décision prise mercredi par la Fed qui avait été largement anticipée.

"Le fait que le marché actions ait absorbé cette première hausse des taux en près d'une décennie suggère que nous sommes en mesure de terminer l'année sur une note positive", a dit Alan Gayle, directeur des allocations d'actifs chez Ridgeworth Investments.

Wall Street aborde une semaine de trois jours et demi, avec une fermeture anticipée du marché actions le 24 décembre, veille de Noël et une fermeture complète le lendemain.

La journée de mardi sera marquée par les données définitives du produit intérieur brut (PIB) du troisième trimestre, celles relatives aux reventes de logements en novembre et les résultats trimestriels de Nike.

Au programme de mercredi, figurent les commandes de biens durables, les revenus et les dépenses des ménages ainsi que les ventes de logements neufs.

(Benoit Van Overstraeten pour le service français)

Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.