1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Le pétrole termine en très forte hausse à New York
Reuters28/10/2015 à 19:36

NEW YORK, 28 octobre (Reuters) - Les cours du pétrole ont fortement rebondi mercredi, interrompant une série de trois baisses consécutives, grâce notamment, selon des courtiers, à une importante transaction algorithmique intervenue en début de séance. Le contrat décembre sur le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) CLc1 a gagné 2,74 dollars, soit 6,34%, à 45,94 dollars le baril. Au moment de la clôture du Nymex, le Brent LCOc1 prenait 2,22 dollars (+4,74%) à 49,03 dollars. Avec ce gain, le Brent passe dans le vert depuis le début de la semaine, avec un gain de 2,2% après avoir plongé de plus de 4% lors de chacune des deux semaines précédentes. Même chose pour le WTI, désormais en hausse de 3% depuis le début de la semaine après des pertes de respectivement 5,6% et 4,8% au cours des deux semaines précédentes. Cette rechute du pétrole avait surtout été le fait du retour en force des inquiétudes relatives au déséquilibre persistant entre une offre abondante et une demande atone. En séance, les chiffres relatifs au stocks de l'Agence américaine d'information sur l'énergie (EIA) sont venus donner un nouveau coup de pouce à l'or noir. L'EIA a en effet dit les stocks de brut avaient augmenté de 3,4 millions de barils la semaine dernière aux Etats-Unis, à 479,96 millions, exactement au même niveau que le consensus Reuters. Mais cette hausse des stocks annoncée par l'EIA est inférieure au chiffre de 4,1 millions de barils annoncé mardi par l'American Petroleum Institute (API). En outre, toujours selon l'EIA, les niveaux des réserves d'essence et de distillats ont baissé nettement plus que prévu. ID:nL8N12S4HX Peu avant la clôture, les cours ont résisté au retournement à la hausse du dollar, qui s'explique par le sentiment que la Réserve fédérale, après l'annonce d'un statu quo à l'issue de sa réunion de politique monétaire deux jours, va relever ses taux d'intérêt en décembre. ID:nL8N12S5AV (Barani Krishnan, Benoit Van Overstraeten pour le service français)

 

Valeurs associées

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer