1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Le pétrole termine en ordre dispersé à New York
Reuters01/05/2019 à 20:45

    NEW YORK, 1er mai (Reuters) - Les cours ont terminé en ordre
dispersé mercredi sur le Nymex en réaction à une hausse plus
forte que prévu des stocks de brut américains avec une
production locale qui a atteint un nouveau record de 12,3
millions de barils par jour (bpj).
    Les stocks ont augmenté de 9,93 millions de barils à 450,57
millions de barils, leur niveau le plus élevé depuis septembre
2017, alors que les analystes n'attendaient qu'une hausse de 1,5
million de barils.  
    Le recul consécutif à la statistique des stocks a été amorti
par la crise vénézuélienne, expliquant que le Brent soit revenu
dans le vert, alors que  WTI texan est resté dans le rouge.
    "Dire que cette hausse de l'offre est surprenante, c'est un
euphémisme", a dit Phil Flynn, analyste de Price Futures Group.
"Nous baissons mais il n'y a pas panique à bord, ce qui
s'explique notamment par le fait que beaucoup se demandent si
c'est momentané ou pas". 
    Le chef de file de l'opposition vénézuélienne, Juan Guaido,
a appelé la population à participer ce mercredi à la "plus
grande marche" de l'histoire du Venezuela dans le but de faire
chuter Nicolas Maduro. Il avait dit la veille qu'il était entré
dans "la phase finale" de son projet de renversement du
président en exercice.  
    L'Opep se réunit en juin pour discuter d'une production
encadrée depuis le début de l'année. 
    Même si les Etats-Unis réclament à cor et à cri une hausse
de la production pour compenser le déficit iranien causé par
leurs propres sanctions, l'Arabie saoudite, leader de fait de
l'Opep, a fait savoir mardi qu'elle n'en avait pas l'intention
pour le moment.    
    Le contrat de juin sur le brut léger américain (West Texas
Intermediate, WTI)  CLc1  a perdu 31 cents, soit 0,49%, à 63,60
dollars le baril. 
    Le contrat de juillet sur le Brent  LCOc1  a gagné 12 cents,
soit 0,17%, à 72,18 dollars le baril. 

 
 

Valeurs associées

Ice Europ +1.09%
NYMEX +2.68%

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

10.295 -0.87%
1.1265 0.00%
62.02 +1.09%
21.235 -1.14%
47.25 +0.57%

Les Risques en Bourse

Fermer